Episode 2 : Art content pour rien ou coûtant pour rien

La scène artistique depuis 20 ans

 

La scène artistique d’aujourd’hui et depuis plusieurs années tend de nouveau à effacer et rendre invisible un art qui ne correspond pas aux critères officiels.

En effet, nous pouvons trouver dans des musées, des grandes foires internationales, sur des grandes places, des éléments qui rendent parfois perplexe, tandis que d’autres types d’art en sont totalement absents.

 

Parmi des milliers d’œuvres, prenons trois exemples:


Une installation de l’artiste américain Paul McCarthy, « Complex Shit » qui représente un gigantesque amas de crottes de chien gonflables. L’œuvre a été exposée au Zentrum Paul-Klee, à Berne.

Les tulipes de Koons, exposées dans le jardin du Petit Palais à Paris. Dans L’Obs, le philosophe Yves Michaud, parle même d’une « sculpture à caractère pornographique (…) onze anus montés sur tiges. » acheté à 3,5 millions d’euros par la ville de Paris.

Et pour finir une banane accrochée à un mur d’exposition vendue 120 000 dollars et mangé sur place…

 

Aujourd’hui, la crise sanitaire…

Ajoutant à cela la crise sanitaire, la censure bat son plein, les espaces culturels, les musées, les salles de concert, de théâtre et autres lieux d’expression artistique sont fermés, les performances en extérieur sont « limitées »… Interdisant à de nombreux artistes d’exprimer leur art.

Pour comprendre l’art, il doit se voir, s’écouter, se ressentir en direct, sans écran. Cette proximité est également nécessaire, voire vitale pour certains artistes : c’est le partage vivant de l’art qui les animent.

Aujourd’hui on peut prendre le métro, télétravailler, faire ses courses au supermarché, mais on ne peut plus se cultiver. Voulons-nous d’un monde métro-boulot-dodo ? Sans art, sans questions, sans beauté, sans poésie ?

 

Votre pouvoir créatif, Reinfocovid, un relai de diffusion.

Heureusement, il existe des artistes fabuleux : ceux que vous aimez, que vous écoutez, que vous regardez. Connus ou méconnus, peu importe, tant qu’ils vous touchent. Ce sont ceux qui donnent leur avis, qui ne mâchent pas leurs mots, ceux qui vous font voyager…

Des artistes qui s’expriment vraiment et qui nous envoient des messages. Ils sont de plus en plus nombreux, ils font avancer notre cheminement vers un nouveau monde.

Toute l’équipe de Réinfocovid invite ces artistes à entrer dans la danse, à créer des manifestations en groupe, à réaliser des installations, des performances, des flashmobs, des scénettes de théâtre et de poursuivre ce mouvement qui est en train de grossir. Votre imagination est votre plus belle arme.

Vous avez une vidéo à nous faire partager, un événement, un texte, une œuvre : Envoyez un mail à artistes@reinfocovid.fr

Dans l’intitulé, merci d’ajouter toujours ce que c’est : musique, vidéo, texte ou manifestation avec la date, professionnel ou amateur.

Puis dans le mail nous avons besoin :

du titre de l’œuvre, 

du nom des artistes initiant le projet, 

s’il s’agit d’une co-création avec le public, 

une petite bio de 10 lignes, 

un lien vers votre site web, ou une page, et une phrase type nous donnant le consentement des auteurs pour à diffusion sur notre site web et nos réseaux sociaux.

 

Attention

Nous n’acceptons pas les œuvres qui incitent à la haine, à la violence…

Et si le mail n’est pas complet, il ne sera pas retenu.

 

En chacun de nous, sommeille un artiste. Il vous suffit de danser, d’écrire, de peindre, de jouer de la musique… L’art est aussi un moyen de se rencontrer, de s’unir, d’appartenir à un tout. L’art est une deuxième respiration, c’est cette chose qui provoque de l’émulation, de la force.

Prenez confiance en vous, prenez soin de vous, créons ensemble.

Aller au contenu principal