Bonnes nouvelles

Alerte rouge en Moselle: les eaux usées révèlent pourtant très peu de trace du virus

Les analyses d’eaux usées dans plusieurs lieux du département de la Moselle ont livré leur (premier) verdict.

Lors d’une opération menée lundi 15 février 2021 avec les marins-pompiers de Marseille dans plusieurs points d’eau, notamment entre Metz et Thionville, l’objectif était d’y déceler la présence éventuelle du Covid-19. Les variants sud-africain et anglais inquiètent particulièrement les autorités locales.

Au cours d’une conférence de presse ce vendredi 19 février, le secrétaire général de la préfecture de la Moselle, Olivier Delcayrou, a dévoilé les premiers résultats de ces analyses.

« Une stagnation de la situation »

Olivier Delcayrou décrit ainsi « trois types d’analyses ». La première : « des prélèvements dans 19 grandes stations d’épuration du département. Elles l’ont été une première fois lundi et une seconde fois jeudi ». Ainsi, « on constate sur la totalité qu’il y a une stagnation de la situation, parfois une légère baisse, mais rien de significatif ».

La seconde action, « ce sont des prélèvements dans les eaux usées des Ehpad », relate Olivier Delcayrou. « On a testé 29 Ehpad, essentiellement sur l’axe Metz-Thionville ». Le résultat est sans appel : « Un seul établissement sur 29 a été déclaré positif à la présence du virus ». De plus, « tous les tests réalisés dans l’Ehpad sont pour l’instant négatifs ».

 

Lire la suite

 

 

Défilement vers le haut Aller au contenu principal