Les Chroniques Réinfocovid

Stigmatisation des professionnels de santé

Jour nouveau bon ou mauvais ???
Voici les personnages qui prônent la devise der Impfstoff macht Frei et désormais sans tabou et avec une agressivité sans borne et en stigmatisant les professions des soignants comme des contaminateurs sans cervelle

Mais l'hydre actuel se dévoile et démontre avec maestria au grand jour et montre de plus en plus sa toute puissance bien pire qu'à d'autres époques.
Leur devise la pédagogie mais certains traduisent ce vocable en propagande en prosélytisme . Faut il les blâmer . Rien ne serait moins sûr

Son glaive tombe en pratiquant la stigmatisation de chaque individu de certains corpus professionnels et en les classant par échelle de valeur 1 , 2 , 3 ème lignes etc... et les dernières roues du carrosse c'est quoi et non plus qui ? Pour l'instant des fake newsers , complotistes , ect... et bientôt soyons francs une sorte de parasites ??? ( ils ne formuleront jamais ainsi évidemment ils sont bien trop éduqués , intelligents ses représentants de l'hydre dite bienveillante)
Tous les personnages nommés dans cet article sont fanatisés. Ils veulent par la force et par la loi avec couardise violer notre âme et conscience d'individu pour avec leur dite bienveillance nous sauver du monstre DELTA puis GAMMA puis EPSILON . Tiens cela est étonnant du GREC. Mais ne serait pas les mêmes serviteurs de l'HYDRE qui ont récemment accusés les citoyens grecs d'être les voleurs de l'EUROPE , qui ne payaient pas leurs impôts , qui ne réglaient leurs affaires qu'au black , etc... bref une sorte de parasite . Evidemment après une mise au régime sec et en confisquant leurs économies en banque , les grecs sont rentrés dans le rang of course avec des dirigeants qui ont été briefés par l'HYDRE bienveillance et salvatrice pour faire avaler la pilule miracle à l'insu de leur plein gré of course.

Nommez une PIEUVRE en tant que telle tant qu'il en est encore temps?
Car les ARNs ou RNAs vont œuvrer avec bienveillance pour assassiner certain(e)s de nos collègues de notre corpus professionnel de santé au nom d'une soit disant exemplarité fallacieuse.

Combien de temps vous faudra t il pour dénoncer ces faits ?
L'histoire vous jugera plus tard . La justice des personnes n'est que peu de chose et demeure et restera tjrs fallacieuse en partie malgré les efforts des braves professionnels de ce corpus professionnel qui œuvrent pour faire au mieux

Les propos et les faits sont têtus et l'histoire se répète inexorablement chez les hominidés . Sont ils dotés finalement d'une dite intelligence plutôt monolithique , plus archaïque que nos prédécesseurs que certains y compris scientifiques et archéologues nomment ARCHAIQUES . Ce qui est un comble . Même si la roue permet de se déplacer mais sa fixation centrale nous fait croire qu'elle tourne pour avancer mais en fait belle illusion de nos sens elle tourne sur place autour de son axe . Bref à l'image de ladite intelligence humaine. Evidemment cela fait mal à l'égo de l'admettre . Mais cela prouve la petitesse de trop nombreux de nos esprits.

Nos anciens eux avaient compris dès le début ce qu'était l'hydre . Ils furent nommés TERRORISTES , INDESIRABLES etc... . Nous nous les nommons RESISTANTS . Mais encore faut il en être dignes . Et cela n'est moins sûr . Eux ont fait reculer et anesthésier l'hydre jusqu'à son nid et à quels prix . Même EISENHOWER nous l'avait remémoré car beaucoup d'entre nous ont renié par idéologie les FTPCs des maquis (  c était rédhibitoire semble t il ) . Ne soyez par hypocrite ce fut et cela reste une réalité non avouée par beaucoup d'entre nous et vous
Certains lecteurs jugeront ce parallélisme historique abusif , malsain , provocateur etc... . Je les laisse seuls juge et partie .
De toute façon le jugement de l'homme est ......... et a quand les étoiles

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne
Ohé, partisans, ouvriers et paysans c'est l'alarme

der Impfstoff macht Frei
Je persiste et je signe

Respectueusement
DR MARCILLAUD

voici l'article , le ... chacun y adjoindra son qualificatif et basta
La pression pour que les soignants se fassent vacciner s'accentue. Avant l'obligation ?
www.nouvelobs.com Il y a 51 minutes
|De plus en plus de voix s'élèvent afin de rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour les soignants face au risque de quatrième vague à la rentrée à cause du variant Delta, très contagieux.
« Le Delta arrive à se faufiler » : l'immunité à l'épreuve du nouveau variant
Mercredi 30 juin, la Fédération hospitalière de France (FHF) a ainsi appelé le gouvernement à prendre cette mesure et a encore enjoint les personnels à se faire vacciner. Dans son communiqué, elle écrit :

« Si le taux de vaccination n'augmente pas pendant l'été, nous ne parviendrons pas à faire reculer collectivement l'épidémie et nous mettrons à nouveau en danger les personnes les plus fragiles. A l'image de leur mobilisation exceptionnelle tout au long de cette crise, les personnels soignants se doivent d'être exemplaires, d'autant plus avec la présence accrue du variant Delta en France. »

41,9 % des soignants totalement vaccinés
Car cette exemplarité ne se retrouve pas dans le domaine vaccinal. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a pointé mercredi« un taux de couverture de vaccination chez les soignants qui est parfois plus faible que dans la population générale, c'est notamment le cas en Ehpad », où la quasi-totalité des résidents est complètement vaccinée.

Faut-il obliger les soignants à se faire vacciner ?

Vidéo: Vaccination contre le Covid-19 : "Il faut convaincre ceux qui sont encore hésitants", Olivier Véran - 06/06 (BFMTV)

Vaccination contre le Covid-19 : "Il faut convaincre ceux qui sont encore hésitants", Olivier Véran - 06/06

C'est pourquoi il a menacé, une énième fois, de rendre la vaccination obligatoire si 80 % d'entre eux n'étaient pas primo-vaccinés d'ici à la rentrée de septembre. Santé publique France, cité par « le Figaro », estime que 55,3 % des soignants avaient reçu une dose et 41,9 % deux doses au 15 juin.

Le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, se veut encore plus pressant. Alors qu'il s'était prononcé contre la vaccination obligatoire des soignants, il a admis sur France Inter mercredi avoir « changé d'avis ». Et pour lui, « si on veut anticiper ce qu'il va se passer en septembre, c'est dès maintenant ».

« En octobre, il sera trop tard »
Du côté scientifique, il n'est pas le seul à hausser le ton. Mathias Wargon, chef des urgences de l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis, s'est prononcé en faveur de la vaccination obligatoire des soignants, mardi soir, sur BFMTV : « Je ne comprends pas les atermoiements du gouvernement. En septembre, en octobre, il sera beaucoup trop tard. »

Alain Fischer, le « monsieur vaccin » du gouvernement, a également jugé sur LCI que ce n'était « pas admissible qu'ils [les soignants] ne soient pas vaccinés », en considérant qu'il s'agissait d'« une mise en danger d'autrui et d'autrui fragile ».

Il a recommandé des « efforts plus importants d'explication sur le bien-fondé de la vaccination », dans certains établissements de santé. Mais il a aussi estimé qu'« in fine, si ça ne devait pas suffire [...], avoir recours à l'obligation vaccinale » serait une option « à sérieusement considérer ».

Castex « choqué » que les contaminations arrivent des soignants
Interpellé mercredi par le sénateur Claude Malhuret, président du groupe Les Indépendants, qui notait que « beaucoup de scientifiques conseillent la vaccination obligatoire » des personnels soignants et interrogeait la pertinence « d'envisager des décisions en ce sens avant l'automne », Jean Castex a dit être « comme toutes les Françaises et tous les Français choqué [...] quand on voit l'épidémie se réintroduire [...] par l'entremise de celles et ceux dont c'est la vocation de protéger et de soigner. Ça n'est pas admissible ».

Dans la foulée, le Premier ministre a annoncé qu'il allait lancer « dans les jours qui viennent » une consultation avec les associations d'élus locaux et les présidents de groupes parlementaires autour de ce sujet.

Ce jeudi 1er juillet, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a indiqué que l'exécutif pourrait annoncer avant septembre une obligation des soignants à se faire vacciner contre le Covid-19, pour « anticiper » une possible quatrième vague. Pour l'instant, l'heure est à la réflexion et à la menace. Viendra bientôt le temps des décisions.

 

 

Aller au contenu principal