Les Chroniques Réinfocovid

Stratégie macronique mythologique

Mon Seigneur,

Mes Chéris,

Daignez prendre connaissance du fruit de mon analyse, de mon expertise puis de ma conclusion sur ce qui a été, et demeure le covid-19 20 21 et de sa gestion par l'Autorité exécutive sous la Présidence de Emmanuel Macron.

Voici.

Dans l'ordre incertain, critique et chronique actuel – lequel dure et perdure par l'exercice étrange d'une science qui ne soit ni médicale ni sanitaire mais politique ! –
j'ose positionner mon analyse, ma délibération et ma conclusion pour offrir – d'abord à moi-même, puis à quiconque me lirait également – une lecture cohérente de ce
dont nous avons le plus grand, le plus profond besoin dans notre représentation du monde.

Et je me dis : -"Ah ? ça par exemple, en France, cette pseudo pandémie procède évidemment de notre propre mythologie. Laquelle est héritée, exclusivement héritée
de la Grèce antique" ! Et la stratégie macronique fut de lui donner cette structure, ce sens. Et ce délire.

Un élément avéré est que Macron invoquait tôt l'aréopage, le tribunal de la Cité sous l'autorité indiscutée du dieu Mars, dieu de la guerre. Et ainsi de suite, comme avec le
dieu Pan, dieu de l'effroi, dieu de la peur panique ... nécessairement utile. Ensuite, par le philtre d'un autre dieu antique, ce fut de solliciter par devins interposés les
augures. Comme de lire dans les vols des corbeaux, comme de lire dans nos entrailles : "our" d'origine basse latine lui était disponible pour établir notre "heur".
Notre augure pour présage. Notre aléa pour croyance. Notre hasard pour destin.

Et donc d'invoquer notre bon heur pour justifier ce qui devait s'ensuivre ; donc de la seule façon profitable, c'est-à-dire hiératique et conforme aux normes d'une tradition
liturgique qui s'avérait évidemment funeste et funèbre. Par ce culte sinistre de la mort ... ancestral. Et, dictatorial ! car la lecture de toutes nos entrailles lui avait dicté
cette unique portée, cette conséquence ultime, idiote et assassine : par défaut de soins, les Français devront mourir. Et ils mourront : -"Coûte que coûte" !
Car c'était très utile ... à l'écu, à l'aune de sa gloire prophétique et messianique.

Ainsi, Macron suppliait-il dans sa complainte onirique : -"Superstition, ô Superstition divine, daigne garder, mener et perpétuer mes pas aveugles" !
Comprenons alors en quoi notre précieux bonheur - "bon heur, mal heur" - procède d'un fondement, d'une dynamique et d'une finalité viscéralement mythique. Tout fut
organisé pour un usage mythologique ; mensonger en somme. J'y apparaissais, nous y apparaissions vouloir survivre à l'ombre du fils caché de Jeanne d'Arc ... qui un jour,
un soir entendait des murmures sinistres, des voix sépulcrales.

Emmanuel Macron a vibré de notre propre songe d'outre-tombe auquel nous avons daigné lui offrir un écho abandonné : nous sommes devenus fous de suivre un fou,
car le propre sinon le comble de l'être humain - extrêmement fragile - est la superstition.

Cordialement vôtre,

Jean Grolaux dit Sentrai

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal