CHARAGUA ; Merci Didier, Louis et les autres

Musicien multi-instrumentiste, spécialisé dans la musique andine, Frédéric DORVAL, aujourd’hui retraité, nous propose ici un remerciement appuyé à plusieurs intervenants majeurs de l’information juste et honnête autour de la crise du COVID.
Le choix des instruments est ciblé :
La Quena, flûte droite, sans bec, dont l’origine remonte à la civilisation Inca. Elle possèderait, selon les amérindiens de la Cordillère, le pouvoir de parler aux âmes. Cet instrument emblématique des peuples andins, a aussi été considéré comme instrument subversif et interdit d’usage par la junte chilienne en 1973.
Le tambour (bombo), certainement le plus vieil et plus simple instrument d’expression musicale des peuples.
L’arrangement musical et l’interprétation, à l’aide de ces deux seuls instruments, de la chanson “CHARAGUA”, composée par le poète, compositeur et chanteur chilien Victor JARA, est donc un choix délibéré tentant à délivrer un message fort, par les moyens les plus simples et modestes, pour autant qu’ils soient authentiques dans leurs profondeurs d’âme.
Défilement vers le haut
Aller au contenu principal