Il n’est pas riche

Il n’est pas riche,
Celui qui hurle au monde sa richesse Ses succès et ses dons
Car il ne sait les partager
Comme un indicible trésor

Il n’est pas fort,
Celui qui impose,
Celui qui hurle et écrase, Car il ne sait utiliser sa force Pour embellir le monde

Il ne brille pas,
Celui qui cache son âme Derrière ses beaux costumes Car il enfume le monde
Au lieu d’offrir son coeur

Et...

Il n’est pas faible,
Celui qui pleure,
Car il a bien souvent traversé Dans le silence
Des océans de douleurs.

Il n’est pas lâche,
Celui qui désobéit,
Celui qui fuit,
Quand il tourne le dos
A la violence et à la peur

Il n’est pas fou,
Celui qui doute
Car son esprit
Partout écoute, partout entend
Et saisit les courants contraires entre ses paumes avides

Il n’est pas mort,
Celui qui rit,
Car il sait voir encore La beauté du monde Dans le lit du caniveau

Alors...

Aimez, vivez, riez, Cultivez l’espoir

Serrez entre vos bras l’Humanité entière

Embrassez les arbres
Chantez avec les oiseaux Tendez l’oreille
Au murmure du ruisseau
Il vous offre les secrets du Monde

Chantez, dansez, créez, Goûtez la caresse du soleil Le charme de la pluie Même glaciale

Celui qui ne sent rien Et se protège de tout Son coeur endormi N’appartient plus déjà Au règne des vivants.

Véronique V.

Aller au contenu principal