PANGOLIN

Pangolin !

Je suis le pangolin en fin d’expiration
J’abrite Corona en cohabitation
Mais avant de mourir, je fais mes donations
C’est ainsi que je laisse un tout petit micron
Un virus couronné, rempli de munitions
Qui s’attaque aux échanges et descend les avions
Qui répand la terreur, et les interdictions
Qui frappe droit au cœur, coupe la respiration

Et moi qui suis fils de la terre
De la Terre-Mère et de l’humus
Je m’interroge « pourquoi faire
La guerre au coronavirus »
Je m’interroge « pourquoi faire
La guerre au coronavirus »

Je suis le Pangolin et je manque de mots :
On détruit la planète à la vitesse turbo
On vide l’océan, on abat les troupeaux
Les talus, la forêt, il n’y a plus d’oiseaux
On sème l’O.G.M., la graine du labo
Emballée de plastique, la bouffe est au frigo
Et ça pue l’infection, et ça pue la chimio
Il est grand temps de mettre les compteurs à zéro

Et moi qui suis fils de la terre
De la Terre-Mère et de l’humus
Je m’interroge sur la matière
Matière du coronavirus
Je m’interroge sur la matière
Poussière du coronavirus

Je suis le Pangolin, je vois que tu comprends
T’es prisonnier chez toi, tu vois tout autrement
La médecine vitale, celle de l’environnement
Enfin reprend sa place, le pur médicament
Bravo les éboueurs, et bravo les soignants
La solidarité, malgré le confinement
Et je vois l’O.M.S., les élus, les puissants
Qui s’emmêlent les mots dans leur aveuglement

Et moi qui suis fils de la terre
De la Terre-Mère et de l’humus
Je m’interroge sur la lumière
Lumière du coronavirus
Je m’interroge sur la lumière
Mystère du coronavirus

Dominique L

Aller au contenu principal