Suis-je la seule à l’aimer ?

Suis-je la seule

A l’entendre

Sereine et franche, riant

Dans les tranchées de verdure de notre jeunesse

Suis-je la seule

A l’humer

Tendres pelletées de vie

Perdues dans les haies géométriques de notre mémoire

Suis-je la seule à l’aimer

Liberté

Liberté de rire

Liberté de crier

Liberté de filer

Le vent sur les tempes

Sur les routes incertaines des lignes de nos mains

Liberté

Ce soir je suis seule

A pleurer sur tes cendres

Diane

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal