Le comité conjoint sur la vaccination et l’immunisation Britanique (JCVI) ne recommande pas la vaccination des adolescents (12-15 ans) en bonne santé

Partagez cet article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Par : Collectif reinfocovid

Une approche de précaution a été adoptée par le JCVI étant donné le très faible risque de maladie grave chez les enfants âgés de 12 à 15 ans qui ne présentent pas de problème de santé sous-jacent, les exposant à un risque accru de Covid-19.

Le Comité Conjoint sur la Vaccination et l’Immunisation Britanique (JCVI) NE RECOMMANDE PAS la Vaccination des Adolescents (12-15 ans) en Bonne Santé.

Le JCVI indique considérer comme principal objectif de sa décision le bénéfice pour les enfants et les jeunes eux-mêmes, mis en balance avec les inconvénients potentiels de la vaccination des enfants et des jeunes. Ainsi, une approche de précaution a été adoptée étant donné le très faible risque de maladie grave chez les enfants âgés de 12 à 15 ans qui ne présentent pas de problème de santé sous-jacent, les exposant à un risque accru de Covid-19.

Les points à retenir de cet avis du comité vaccinal et de l’immunisation de nos voisins britanniques concernant la vaccination contre le Covid-19 des adolescents en bonne santé sont :

  • Les bénéfices individuels pour la santé de la vaccination contre le COVID-19 sont faibles chez les personnes âgées de 12 à 15 ans qui ne présentent pas de problèmes de santé les exposant à un risque de COVID-19 grave
  • Les bénéfices indirects de la vaccination sont très incertains étant donné notre compréhension actuelle de l’impact de la vaccination sur la transmission à court et moyen terme
  • Il reste une grande incertitude quant à des évènements délétères potentiels de la vaccination chez les adolescents
  • Les risques de la vaccination seraient faibles en l’état actuel des connaissances car les cas de myocardites post-vaccinales seraient certes rares, mais potentiellement graves
  • Le comité rappelle que les cas de myocardites post-vaccinales sont encore en cours de description
  • L’offre vaccinale ne doit se faire qu’avec un consentement éclairé du patient ou de son responsable légale

Références

https://www.gov.uk/government/publications/jcvi-statement-september-2021-covid-19-vaccination-of-children-aged-12-to-15-years/jcvi-statement-on-covid-19-vaccination-of-children-aged-12-to-15-years-3-september-2021

https://www.gov.uk/government/publications/jcvi-statement-august-2021-covid-19-vaccination-of-children-and-young-people-aged-12-to-17-years/jcvi-statement-on-covid-19-vaccination-of-children-and-young-people-aged-12-to-17-years-4-august-2021

A voir également :

Vous souhaitez contribuer à nos contenus en publiant des articles critiques ou scientifiques ?

Ecrivez-nous !

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal