Les Fact-Checkers : Desinformateurs scolaires ?

Partagez cet article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Par : Collectif Reinfocovid

Dans son « Guide professeur pour débattre avec les élèves sur la question de la vaccination », Eduscol de l’Education Nationale incite les professeurs à lutter contre les soi-disant « Fake News » par la lecture des « fact-checkers ».

Les Fact-Checkers : Desinformateurs scolaires ?

Publié le 29 juin 2021, basé sur des articles antérieurs au 28 mai 2021, afin de respecter l’état des connaissances alors en vigueur lorsque les fact-checkers du journal Le Monde avaient écrit leur article.

 

Dans son « Guide professeur pour débattre avec les élèves sur la question de la vaccination », Eduscol de l’Education Nationale incite les professeurs à lutter contre les soi-disant « Fake News » par la lecture des « fact-checkers » auto-proclamés de l’AFP avec Factuel ou du journal Le Monde avec ses Décodeurs du Monde.

Ce guide [1] cite un exemple de lutte contre « la désinformation » grâce à un article des Décodeurs du Monde :

« Par exemple, Les Décodeurs du Monde publient un article le 26 mai 2021 [2] concentré sur le vaccin et sur les fausses informations qui circulent à son sujet. Par exemple, une infox originaire d’une vidéo « virale » prétend que les vaccins anti COVID causent des AVC, mais cette information est démontrée non fondée par les Décodeurs. »

 

Comment le journal Le Monde peut-il annoncer le 28 mai 2021 dans cet article cité par Eduscol [2] QU’IL EST « NON FONDE » QUE LES VACCINS ANTI‑COVID FAVORISENT LES AVC (Accidents vasculaires cérébraux),

 

Alors même que c’est en contradiction notoire avec leur propre article publié le 26 mars 2021 dans lequel ils écrivaient que l’ANSM confirmait un risque de thromboses, notamment des thromboses cérébrales, associées au vaccin [3].

« Il est « rare », mais l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a confirmé, vendredi 26 mars l’existence d’un risque de thrombose atypique associé au vaccin contre le SARS-CoV-2 d’AstraZeneca, après la survenue de nouveaux cas en France, dont deux morts, tout en soulignant que la balance bénéfice/risque restait « favorable ».« Neuf cas de thromboses des grosses veines, atypiques par leur localisation [cérébrale en majorité, mais également digestive] »

Alors même que le rapport de l’ANSM de mars 2021 signale des thromboses des sinus veineux cérébraux post-vaccinaux [4].

« Cependant, un lien possible avec deux formes très rares de caillots sanguins (coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) et thromboses des sinus veineux cérébraux) associés à un déficit en plaquettes sanguines ne peut pas être exclu à ce stade. La majorité de ces formes rares est survenue chez des femmes de moins de 55 ans. Les investigations se poursuivent et des informations concernant ce risque seront ajoutées dans le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) et la notice du vaccin.»

Alors même que dans une lettre aux professionnels de santé de Mars 2021, consultable par n’importe qui sur leur site, l’ANSM signale une association entre des thromboses des sinus veineux cérébraux et le vaccin AstraZeneca [5]

« Une association de thrombose et de thrombocytopénie, dans certains cas accompagnés de saignements, a été très rarement observée suite à la vaccination par le COVID-19 Vaccine AstraZeneca. Il s’agit de cas graves à types de thromboses veineuses, concernant des localisations inhabituelles telles qu’une thrombose des sinus veineux cérébraux, une thrombose de la veine mésentérique ainsi des thromboses artérielles, concomitantes à une thrombocytopénie. »

Alors même que l’EMA (agence européenne du médicament) le 07 avril 2021 trouve un lien possible entre le vaccin Astrazeneca et des thromboses situées dans des sites inhabituels notamment cérébraux dont certains ont abouti à des décès [6, 7]

« EMA finds possible link to very rare cases of unusual blood clots with low blood platelets » [6]

« Thrombosis with thrombocytopenia syndrome and coagulation disorders Thrombosis with thrombocytopenia syndrome (TTS), in some cases accompanied by bleeding, has been observed very rarely following vaccination with Vaxzevria. This includes severe cases presenting 4 as venous thrombosis, including unusual sites such as cerebral venous sinus thrombosis, splanchnic vein thrombosis, as well as arterial thrombosis, concomitant with thrombocytopenia. Some cases had a fatal outcome. The majority of these cases occurred within the first three weeks following vaccination and occurred mostly in women under 60 years of age. [7]

Alors même que le 20 avril, une vidéo scientifique de l’IHU Méditerranée Infection décrit les premiers éléments bibliographiques existant sur le mécanisme de ces thromboses impliquant des anticorps anti-FP4 [8]

Alors même que le Vidal signale des thromboses cérébrales post-vaccinales le 18 mai dans son article « effets thrombotiques des vaccins Astrazeneca et Janssen : quelles prises en charge ? » [9]

Les fact-checkers et l’Education Nationale savent-ils que les thromboses cérébrales sont de fait des accidents vasculaires cérébraux généralement abrégés en « AVC » ?

Les fact-checkers lisent-ils la littérature scientifique ? En ont-ils la compétence ? Quelle légitimité ont-ils à « dire le vrai » à nos enfants ?

Publieront-ils un erratum pour avoir qualifiée de « fake » une information qui ne l’était pas ?

Que vont-ils apprendre à nos enfants ?

En conséquence, toute l’équipe scientifique de Réinfocovid se tient avec bienveillance à disposition des journalistes pour les aider à écrire des articles scientifiques de qualité.

Nous sommes aussi à disposition de l’Education Nationale si elle a besoin de nous pour apprendre l’esprit critique à nos enfants.

Nous donnons ci-dessous un exemple de l’article tel qu’il aurait pu être écrit  le 28 mai avec les connaissances disponibles à la même date : 

 

Y a-t-il un lien entre les vaccins anti-Covid et les accidents vasculaires cérébraux ? Reinfocovid vous répond !

 

Contexte

Le 12 mars 2021, la France comme 12 autres pays suspendait la vaccination par le vaccin AstraZeneca suite à l’enregistrement par l’Agence Européenne du Médicament de 30 cas de thromboses (au 10 mars 2021) dans le cadre de la pharmacovigilance suite à l’administration de ce vaccin [10 ]. Un lien possible entre les thromboses et ledit vaccin est reconnu le 16 mars par l’ANSM [11].

Pourtant la vaccination reprend en France le 19 mars avec la bénédiction de la HAS (Haute Autorité de Santé); le vaccin étant désormais réservé aux plus de 55 ans [12].

 

Qu’est-ce qu’un un accident vasculaire cérébral et une thrombose ?

Une thrombose est l’obstruction d’une veine ou d’une artère par la formation d’un caillot sanguin : le sang ne peut donc plus circuler correctement dans la veine ou l’artère. Les thromboses peuvent être fatales.

Un accident vasculaire cérébral (AVC) est une affection médicale touchant le système vasculaire, c’est-à-dire les veines ou les artères, du cerveau.

Une thrombose cérébrale est donc de fait un accident vasculaire cérébral.

 

Les thromboses post-vaccinales sont–elles fréquentes ?

L’agence européenne du médicament a recensé (données jusqu’au 16 avril 2021) [13]

  • environ 6.5 cas de thromboses / million pour le vaccin Astrazeneca (169 cas possible de thromboses cérébrales, 53 cas possible de thrombose splanchniques digestif pour 34 millions de vaccinés Astrazeneca)
  • environ 0.65 cas de thromboses /million pour le vaccin Pfizer/BioNtech (35 cas possible de thrombose du système nerveux central sur 54 millions de vaccines par Pfizer/BioNtech)
  • environ 1.5 cas de thromboses/ million de vaccinés Moderna (5 cas possible de thrombosis cérébrales pour 4 millions de vaccines Moderna)
  • environ 0.85 cas de thromboses/ million de vaccinés Janssen (6 cas possible de thrombose cérébrales pour 7 millions de vaccines Janssen)

 

Quelles sont les caractéristiques de ces thromboses ?

Les caractéristiques de ces thromboses ont été décrites notamment par 3 articles scientifiques recensant 39 patients[14, 15, 16].

Ces thromboses se présentent de manière atypique. Premièrement, ces thromboses sont de localisations peu communes : elles se produisent fréquemment dans le cerveau entrainant alors un AVC et/ou dans les viscères (veines du foie ou du mésentère).

De plus ces thromboses sont associées à une thrombopénie voire à une coagulation intravasculaire disséminée. La thrombopénie est la diminution du nombre de plaquettes (qui sont des acteurs majeurs du processus de coagulation). La coagulation intravasculaire disséminée est une coagulation pathologique se produisant dans les vaisseaux sanguins et pouvant aboutir de manière paradoxale à des hémorragies.

Cette présentation associant des thromboses, une diminution des plaquettes dans le sang, associée potentiellement avec des saignements a été appelée : thrombocytopénie thrombotique immunitaire induite par un vaccin (en anglais : vaccine-induced immune thrombotic thrombocytopenia VITT).

Cette maladie semble toucher plus les femmes (69%) que les hommes à ce jour (27 femmes sur 39 patients) et particulièrement les femmes d’âge inférieur à 60 ans.

Les thromboses se sont développées entre 5 à 39 jours après la vaccination.

Au niveau biologique, une thrombopénie, une augmentation des D-dimères (signe d’activation de la coagulation) et une diminution du fibrinogène étaient retrouvés dans la majorité des cas ; ce qui objectivait une dérégulation de la coagulation. L’association de corticoïdes et d’immunoglobulines intraveineuses pour traiter ces thrombopénies thrombotiques ont permis dans certains cas d’améliorer les symptômes.

 

A quoi sont dues ces thromboses ?

Les chercheurs tentent encore d’élucider le mécanisme d’apparition des thromboses post-vaccinales.

Toutefois cette nouvelle maladie ressemble beaucoup à une autre maladie connue appelée thrombopénie induite par l’héparine. La thrombopénie induite à l’héparine est due à une réaction à un médicament appelé “héparine”. Dans cette maladie, le patient produit des anticorps dirigés contre les plaquettes et plus particulièrement contre le facteur plaquettaire 4 ; on les appelle anticorps anti-FP4. C’est pourquoi des chercheurs ont eu l’idée de rechercher ces anticorps anti-FP4 chez les patients ayant développés des thromboses suite à la vaccination. Ils ont eu raison et ont pu montrer que les anticorps anti-FP4 étaient bien présents à des taux élevés chez ces patients en l’absence d’un traitement antérieur à l’héparine.

 

Est-ce que c’est grave ?

A ce stade, la Thrombopénie Thrombotique Immunitaire suite à un vaccin décrite dans ces trois études, a conduit dans 40% des cas à un décès.

En effet 16 des patients sur les 39 atteints sont décédés des complications de cette maladie.

 

A Retenir

  • L’agence européenne du médicament a établi un lien entre les vaccins à Adénovirus et les thromboses
  • Certaines de ces thromboses se produisent dans les vaisseaux du cerveau entrainant des accidents vasculaires cérébraux
  • A ce stade, ce sont surtout les femmes vaccinées de moins de 60 ans qui ont été atteintes par ces thromboses post-vaccinales
  • Les thromboses post-vaccinales ont une létalité estimée à ce jour de 40 %
  • Le vaccin Astrazeneca a donc été réservé aux personnes de plus de 55 ans.
  • Quels sont les risques pour nos enfants si on utilise de fausses informations pour les initier au fact-checking ?

 

Références

[1] https://eduscol.education.fr/document/7697/download

[2] https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/05/28/rien-ne-permet-d-affirmer-que-les-vaccins-anti-covid-19-favorisent-l-apparition-d-avc_6081882_4355770.html

[3] https://www.lemonde.fr/sante/article/2021/03/26/vaccin-astrazeneca-l-existence-d-un-risque-rare-de-thrombose-confirmee-par-l-agence-nationale-de-securite-du-medicament_6074628_1651302.html

[4] https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-11

[5] Lettre aux professionnels de santé datant de mars 2021 trouvable sur le site de l’ANSM : https://ansm.sante.fr/tableau-vaccin/vaxzevria-astrazeneca

[6] https://www.ema.europa.eu/en/news/astrazenecas-covid-19-vaccine-ema-finds-possible-link-very-rare-cases-unusual-blood-clots-low-blood

[7] https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/vaxzevria-previously-covid-19-vaccine-astrazeneca-epar-product-information_en.pdf  update du 18 mai

[8] Vaccin COVID-19 – Données des AMM conditionnelles https://youtu.be/SMBQ3IpqOho

[9] https://www.vidal.fr/actualites/27117-effets-thrombotiques-des-vaccins-astrazeneca-et-janssen-quelle-prise-en-charge.html

[10] https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/03/15/astrazeneca-six-questions-sur-la-suspension-du-vaccin-en-france_6073220_4355770.html

[11] https://ansm.sante.fr/informations-de-securite/vaxzevria-covid-19-vaccine-astrazeneca-lien-entre-le-vaccin-et-la-survenue-de-thromboses-en-association-avec-une-thrombocytopenie

[12] https://www.paca.ars.sante.fr/reprise-de-la-vaccination-avec-le-vaccin-astrazeneca#:~:text=A%20la%20suite%20des%20avis,compter%20du%2019%20mars%202021

[13] https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMe2106315

[14] Andreas Greinacher and others, ‘Thrombotic Thrombocytopenia after ChAdOx1 NCov-19 Vaccination’, New England Journal of Medicine, 384.22 (2021), 2092–2101 – https://doi.org/10.1056/NEJMoa2104840

[15] Nina H Schultz and others, ‘Thrombosis and Thrombocytopenia after ChAdOx1 NCoV-19 Vaccination’, New England Journal of Medicine, 384.22 (2021), 2124–30  – https://doi.org/10.1056/NEJMoa2104882

[16] Marie Scully and others, ‘Pathologic Antibodies to Platelet Factor 4 after ChAdOx1 NCoV-19 Vaccination’, New England Journal of Medicine, 384.23 (2021), 2202–11 – https://doi.org/10.1056/NEJMoa2105385

 

Pour aller plus loin

Effets indésirables des vaccins Astrazeneca (Vaxzevria)

VAXZEVRIA (ASTRAZENECA)™ ET COVID-19 JANSSEN (JOHNSON&JOHNSON)™ NOTE DE SYNTHÈSE AIMSIB / RÉINFOCOVID

Comparaison mortalité Covid et létalité vaccin

Comparaison mortalité Covid-19 et létalité vaccin

 

Réponse au journal Le Monde

Réponse à l’article du journal le Monde

 

 

A voir également :

Vous souhaitez contribuer à nos contenus en publiant des articles critiques ou scientifiques ?

Ecrivez-nous !

Défilement vers le haut Aller au contenu principal