Témoignage

Entre incompréhension et Colère

Bonjour à toutes et à tous,

Maman est en Ehpad et s'enfonce de plus en plus dans la maladie d'Alzheimer. Elle ne me reconnaît plus, parfois elle me prend pour son cousin, alors je me rassure et me dit que je suis encore un peu de la famille. Le sujet de la vaccination de cette dernière approchait à grand pas et je pressentais être écarté d'une discussion que je jugeais pourtant utile avec mes sœurs et mon père. Compte-tenu de la précipitation avec laquelle cette "thérapie génique" s'imposait violemment au plus grand nombre et parce que j'observe cette crise mondiale depuis bien plus loin que le printemps 2020, il était à mon sens urgent de ne pas se précipiter.

J'ai découvert le 1er jour de l'année 2021, stupéfait, que mon père avait donné son accord à l 'Ehpad pour que maman soit vaccinée, encouragé par une de mes sœurs et par la cadre de santé en charge du dossier de maman. J'ai essayé d'argumenter de façon rationnelle, mettant en avant les données issues des nombreuses sources sérieuses mais en vain. J'ai tout de suite écrit en demandant de surseoir à cette vaccination, compte-tenu d'un manque cruel de recul et de données sur ce type de dispositif médical.  N'étant pas désigné "personne de confiance", je me sens impuissant face à ce que j'aperçois comme étant l'une des plus grandes escroqueries du 21 ème siècle, saisissant alors le danger et la folie dans laquelle sont entraînés à leur insu bon nombre de familles, de soignants. Certes, l'espoir est là et je me sens moins seul quand je découvre l'élan de celles et ceux qui dénoncent cette dictature sanitaire, aujourd'hui à peine déguisée.

Cette divergence d'opinion nous a divisés, maman doit être vaccinée très prochainement. De la tristesse mêlée de colère parfois me traverse, puis, il y a ce sentiment d'incompréhension difficile à dépasser, et ce sentiment va bien au delà de ma petite maman qui n'en est déjà plus une, compte-tenu du peu de vie qui lui reste et de la lumière qui s'éteint discrètement dans ses yeux. J'avais espéré dans un coin de mon cœur qu'on la laisse tranquille et je l'entends me dire en un temps où elle avait toute sa tête: -" Non sûrement pas, je ne veux pas de leur cochonnerie de nouveau vaccin, j'ai déjà celui de la grippe chaque année..." Oui, maman était pleine de bon sens, sensible aux médecines alternatives et loin d'être dupe sur ce qui motivait les grands groupes de l'industrie pharmaceutique.

Je ressens ce malaise intérieur, et fort heureusement, j'exerce un métier dans lequel je peux puiser du sens, de l'inspiration et de l'amour. Je suis psychothérapeute de sensibilité jungienne, je perçois le défi de l'acceptation de ce qui est dans cette situation, sans me démettre de mes valeurs morales et spirituelles. Tantôt ballotté par ce tumulte intérieur, tantôt touché par la souffrance du NOUS, je reste ancré dans cette intention de servir la clarté et l'éveil des consciences.

Puissent le bon sens et le respect du vivant dans toute sa pluralité guider l'humanité dans ce canyon très étroit.

Bien Fraternellement

 

Olivier Vinçon

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal