Témoignage de :

“A chaque vaccination, c’est la vie qui reprend”

21 janvier 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

C'est ce que je lis depuis 3 jours sur le panneau publicitaire situé sur le mur de la station BNF de l'autre coté de la passerelle située face à l'entrée du RER ! Un slogan publicitaire des plus effrayants, non?

Je suis enseignante remplaçante en maternelle, je pense avoir largement accompli mon devoir en effectuant du télétravail avec des élèves de maternelle que je ne connaissais pas lors du premier confinement, en accueillant des enfants de personnel soignant en avril dernier, en envoyant aux élèves déclarés « cas contact » le travail scolaire tout en assurant la gestion d'une classe. En achetant, de ma poche le matériel utile pour cela et m'auto-formant pour le réaliser. Je ne suis pas vaccinée car porteuse d'une maladie auto-immune inflammatoire, j'ai peur de ce que ce "vaccin" pourrait avoir comme conséquence sur l'évolution de ma maladie. Suis-je irrespectueuse et non citoyenne ? Non, je ne pense pas. C'est une décision raisonnable, basée sur le calcul du bénéfice risque et le bon sens. Qui peut me certifier, aujourd'hui, que suite à cette injection, il n'y aura, sur mon organisme, aucun effet indésirable à plus ou moins long terme, sachant que les dernières recherches sur le psoriasis montraient que cette maladie était causée par le dysfonctionnement de la synthèse d'une protéine ? Sachant cela, que penser d'une injection qui va commander aux cellules du corps humain de fabriquer une protéine virale ? N'est-il pas sain et responsable de douter et d'avoir peur ? Que s'est-il passé lorsque l'industrie agroalimentaire a fait manger des protéines animales à des animaux herbivores ? ... La maladie de la vache folle est apparue ! Face à cette déferlante du matraquage publicitaire, d'injonctions à la vaccination, d'insultes et d'incitation à la haine menée par des gouvernants qui sont au sommet de l’État, je me demande si je ne préfèrerai pas mourir plutôt que d'avoir à subir cette violence verbale, morale et psychique. Je me suis toujours demandée comment une société avait pu, à travers les siècles, commettre tant d'atrocités (Inquisition, massacres de population au nom d'une idéologie). Aujourd'hui, en observant le monde qui m'entoure et en écoutant les discours de peur, de haine, de discrimination, des un envers les autres, d'incitation à la dénonciation, etc, je comprends comment cela a été possible ! Ainsi ce slogan publicitaire qui me choque tant, car il sous entend que si vous n'êtes pas vacciné, vous ne pouvez pas vivre (aller voir un match de foot, aller aux spectacles...) j'ai décidé de le relooker ... A chaque vaccination c'est une partie de vous-même qui s'efface, un espoir de liberté qui s'envole !

Aujourd’hui, alors que toute personne est susceptible de contracter le variant Omicron, qu’elle soit ou non vaccinée, quelle est la pertinence d’imposer un « passe vaccinal » ?

N.M.

Défilement vers le haut