Témoignage

A l’autre bout du monde, une autre réalité

J'aimerais vous faire partager de l'espoir, de l'optimisme, de prendre du recul pour évaluer certes ce que nous perdons, mais aussi pour que la balance soit juste, tout ce que nous possédons comme solutions en occident. Pour cela, j'aimerais partager avec vous, une lettre de vœux de Noël par l'Association Virlanie œuvrant aux Philippines (Président Français qui se bat pour les budgets), pour sortir les enfants de la prostitution, de la vie dans la rue, offrant des "maisons" pour les plus pauvres des plus pauvres : les handicapés. Les enfants sont recueillis, éduqués (dans des maisons tenues par des volontaires) et une scolarité offerte pour les sortir du bourbier). J'y suis allée et je peux témoigner de l'extrême vie de ces enfants inimaginable pour des occidentaux.

J'aimerais que nous réalisions ensemble, notre chance d'être nés ici. Notre chance de bénéficier de soins. Notre chance de recevoir des aides. Notre chance de liberté en comparaison de ce que vivent certains pays à l'autre bout du monde. Oui, nous avons cette chance mais aujourd'hui elle est menacée surtout par des intérêts mercantiles. Réveillons-nous. Réactivons cette chance en défendant notre liberté, nos soins si performants lorsqu'ils passent par les médecins généralistes, puis par les spécialistes. Ne laissons pas les politiciens faire de la santé. Nous sommes chanceux d'être nés là. Nous aurions pu naître à l'autre bout du monde et vivre cela et en même temps bénéficier de leur intense joie visible sur tous les visages :

"Bonjour Françoise et Jean-Louis,   

J'espère que vous allez bien.   

La saison de Noël approche à grands pas. Et toute l'équipe de Virlanie se joint à moi pour vous souhaiter une belle fin d'année toute en douceur, malgré le contexte actuel.  

C'est aussi l'occasion pour moi de vous donner des nouvelles des Philippines et des enfants. Et de vous faire parvenir en pièce jointe la carte de Noël qui a été préparée spécialement pour vous, pour vous remercier de votre soutien si précieux.  

Cette année 2020 a été rude pour les Philippines. A la pandémie se sont ajoutés l'éruption du volcan Taal et des tremblements de terre. De nombreux ouragans ont aussi frappé le pays, dont plusieurs régions à l'Est et aussi dans le grand Manille. L'ouragan Vamco (appelé Ulysses aux Philippines) a causé d’importantes inondations. De nombreuses maisons ont été envahies par la boue. Des centres d'hébergement ont été créés pour accueillir les sinistrés et leur fournir une aide immédiate (nourriture, vêtements, médicaments...). Pendant plusieurs jours les entreprises ont été fermées, et les cours suspendus.   

 A Virlanie, les traditionnels événements de Noël et les activités en extérieur ne pourront avoir lieu, pour assurer la sécurité de tous.   

 Cette année scolaire est un peu spéciale, car aucun cours n'est organisé en présentiel. Mais les enfants se sont adaptés à ce nouveau mode d’apprentissage (travail à la maison et apprentissage mixte : cours modulaires, en ligne, à la télé et à la radio...). Grâce à l'aide et au soutien inconditionnel de nos enseignantes, des parents de maison, des responsables de programmes, les enfants sont bien entourés et très motivés.   

Dans les communautés dans lequelles nous intervenons, les enfants se portent bien. L'envie d'apprendre est toujours aussi forte, malgré des difficultés d'accès à un Internet de qualité qui ne permettent pas à tous de suivre l'intégralité des cours en ligne.  

Gardons positivité et sourire, comme le font si bien les Philippins 😊   

Portez-vous bien, prenez soin de vous et de ceux que vous aimez.  

Joyeux Noël ! Maligayang Pasko ! 

F.

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Aller au contenu principal