Témoignage

Action !

Voilà, c'est fait ! Je me suis bougée ! J'ai écrit aux 2 sénateurs et au député de ma circonscription pour les implorer de refuser le projet de loi sur le Pass Sanitaire et le lancement de l'obligation vaccinale contre le SARS COV2.
J'ai repris des éléments proposés dans un témoignage du 15 juillet ("Future loi sur le pass sanitaire et l'obligation vaccinale – urgent – invitation à écrire aux parlementaires"). Merci à la personne qui a proposé cette lettre !
J'ai enfin agi parce que j'ai enfin commencé à regarder une vidéo de ce site. Les propos d'Hélène Banoun ont fait mouche : oui, c'est à chacun de nous de faire quelque chose, il faut se bouger maintenant. Bon, j'ai mis du temps, j'espère que mes mails aux élus seront lus à temps...

Il y a aussi cette chronique du 13 juillet sur le pasteur Niemoller. En effet, après les soignants, à qui le tour ? Quelle profession obligera t-on à se faire vacciner ? (Je suis enseignante, et c'est ce que je redoute car je ne peux pas démissionner. Je ne me vois pas repasser le concours à 44 ans. Je ne pourrais même pas, il faudrait que je passe d'abord le Master 2 exigé maintenant préalablement au CAPES mais qui n'existait pas à mon époque ! )

J'ai lu beaucoup de témoignages sur le site, j'ai parfois été terrifiée par ce que j'ai lu (témoignages de médecins honnêtes), interpellée, j'ai eu envie de réconforter certains, d'en remercier d'autres ( Françoise en Bretagne "comment ré-enchanter la vie", 15 juillet ou Elisa "Merci beaucoup monsieur le Président", 15 juillet). J'avais failli flancher, renoncer à mes principes, sacrifier mes incertitudes, juste pour qu'on cesser de s'insurger que je ne sois pas vaccinée mais j'ai vu que je n'étais pas seule à avoir été stigmatisée et à être réticente au vaccin.

Merci, merci aux créateurs de ce site !

Un dernier témoignage, positif, pour faire écho à celui d'Elisa : je ne me ferai pas vacciner (avec un vaccin qui n'empêche même pas d'attraper la Covid, juste d'éviter les formes graves comme on ne cesse de nous le répéter), en échange du droit à aller au restau, au cinéma ou à la piscine ! Alors, j'ai fait un planning à rebours de la date butoir où ces loisirs ne me seront plus permis, et j'en profite à fond jusque là ! Restau jusqu'au 1er août, piscine, parc de loisirs jusqu'au 21 juillet, etc ! De toute façon, après, je ne pourrai plus dépenser ! Et pour le mois d'août, pique-niques et balades !

Courage à tous,
Delphine

 

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal