Témoignage

Au pays des injections paradoxales…

Une petite fiction inspirée par ma pratique auprès des personnes que je reçois en consultation...je suis médecin hypnothérapeute et m'alarme de la nature destructrice des injonctions gouvernementales depuis 18 mois. Je ne prétends pas que tout allait bien avant !!!

Une petite note optimiste pour finir car le chaos et la confusion nous amènent aussi à rechercher et trouver, ou retrouver, notre boussole intérieure. Il est grand temps!

Bonne lecture!

 

Au pays des injections paradoxales...

 

Ah ! les délicieux frissons d'effroi que notre Petit Chaperon Rouge intérieur éprouve face aux grands yeux, aux longues oreilles et aux grandes dents dissimulés sous la nuisette de Grand-maman. Quel vertige quand la grosse voix hurle « c'est pour mieux te manger mon enfant ! »

Le Grand Méchant Loup a englouti la grand-mère que notre petit Chaperon Rouge aime tant.

Ah ! Une exquise pointe de culpabilité vient le titiller« si seulement je ne lui avais pas indiqué où vit Mère-Grand ». .

Fort heureusement, le bon chasseur qui passait par là, met fin à ce terrible cauchemar en tuant le monstre travesti.

-Encore ! Une histoire, une histoire ! Une autre ! S'il te plaît....èèèèèèèèè

-Bon, une seule alors, après tu dors ! C'est promis, hein ? Tu te couches et tu dors après, pas de cinéma !

-Oui, oui

-Il était une fois trois Petits Cochons...(....) le premier aime beaucoup s'amuser, c'est un rêveur, il fabrique une maison de paille, le deuxième, à peine plus consciencieux choisit de construire sa maison en bois, et le troisième travailleur et courageux fait la sienne de pierres bien solides, il y travaille des jours et des jours, alors que les deux autres batifolent gaiement...(...)

Le Grand Méchant Loup a très faim...(...). Il se met à souffler, souffler, souffler...(...)

Et tout est bien qui finit bien car les trois Petits Cochons sont sauvés grâce à la maison indestructible construite par le bon Petit Cochon travailleur et raisonnable. Alors tu peux dormir maintenant. Je te dis tout est bien qui finit bien. Dodo !

-J'ai un peu peur quand même, tu crois qu'elle est solide notre maison ?

-Bien sûr, et puis c'est une histoire, tu sais bien...tu dors ! Bonne nuit, à demain.

 

La nuit commence à tomber...Le terrible cauchemar recommence. Pleurs.

-J'ai peur, j'ai peur !

-Qu'est-ce qu'il y a encore !!?? Tu n'as pas compris que c'est l'heure de dormir. Tu fais trop de bruit. Tu dors, un point c'est tout !

-Naaaannnn, j'ai trop peur que je serais tout seul dans ma maison pas solide du tout en papier, et que je saurais plus où sont mes frères cochons et que je les chercherais partout et que quand je les aurais retrouvés ils voudraient pas m'ouvrir la porte et que je serais avalé par le Grand Méchant Loup et je serais mort.

-Arrête ton caprice ! Ferme les yeux et dors, ça suffit ! C'est qu'une histoire, ça n'existe que dans les livres, il faut que je te le répète combien de fois ?

-Oui, mais si qu'on est mort qu'est-ce qu'on devient ?

-Je te préviens, si tu dis encore un seul mot, le Grand Méchant Loup va venir te manger, c'est compris ? Je ne veux plus t'entendre !

 

Sanglots étouffés, silence.

Le terrible cauchemar recommence. Hurlements.

-Il est là sous mon lit. Le Grand Méchant Loup, je l'ai vu. Ses dents brillent dans la nuit.

-Tu racontes vraiment n'importe quoi. Je vais te dire une chose, ouvre grand tes oreilles car cette fois-ci, c'est la dernière, je ne remets plus les pieds dans ta chambre, tu me fais tourner en bourrique ! Qui est-ce qui commande ici ?

-J'ai peur

-Tais-toi ! Et écoute-moi. Si je t'entends encore après avoir fermé cette porte, je te dénonce au Père Noël. Tu sais ce qui arrive aux enfants désobéissants ? Il ne leur apporte rien ! Pas de cadeau ! Tu n'auras rien ! Alors soit sage et tout va bien se passer.

 

Le terrible cauchemar recommence....La nuit est profonde.

Et je ne m'endormirai pas. Je reste éveillée, tous les sens aux aguets.

 

Le Grand Méchant Loup et le Père Noël rodent sous le ciel étoilé, main dans la main, ils grincent et grommellent. Des longues dents, de la barbe blanche s'échappent de petits ricanements. La hotte est pleine à craquer. Le Père Noël sautille avec son compère dans la forêt. La hotte déborde, un petit cadeau coloré s'en échappe. Roule sur le chemin . Le Petit Chaperon Rouge et les trois Petits Cochons, le ramasse, émerveillé. Le petit paquet contient une fiole mystérieuse, avec une inscription en lettres dorées. Ils déchiffrent :

« -INJECT, waouh, c'est moderne ! » se réjouit le Petit Chaperon

« -ION, ça rime presque avec queue en tire-bouchon ! » s'amuse un des Petits Cochons

« -PARADO, comme paradis » exulte le deuxième,

« -XALE ? Ben ça fait pas trop propre quand même.» s'inquiète le troisième. Mais ses doutes sont vite balayés par les cris de joie de ses comparses.

Tout heureux d'être si chanceux. Ils repartent comblés.

Bientôt ils commencent à se chamailler, qui aura sa fiole le premier ?

Alertés par leurs cris, le Père Noël s'approche à pas de loup .

Le terrible cauchemar recommence.

 

Non. Non. NON !

Je reste éveillée.

Petits Cochons et Petit Chaperon s'arrêtent. Se regardent et réfléchissent. Ensemble. Grandissent.

Ne croient plus au Père Noël. Le Grand Méchant Loup s'évapore.

Ils recommencent à jouer. Ils dormiront quand ils l'auront décidé.

Maison de paille ou de papier, autour de jardins libres et éclairés, ils dansent, ils chantent.

Et je peux rêver.

 

Delphine RIVE

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal