Témoignage

Auto test supervisé : la belle arlésienne !

Le pass sanitaire s‘est doté officiellement début aout, d’une nouvelle possibilité d’accéder au QRCode : l’autotest supervisé offre ainsi aux non vaccinés, testés négatifs (comme le PCR, l’antigénique et le rétablissement covid) un pass pour 72 h (mais en ce qui le concerne, uniquement en France métropolitaine.)

Dès que j’ai eu connaissance de l’information peu relayée par les médias… mais bien précisée sur le site officiel du gouvernement, je me suis réjouie de la bonne nouvelle.

En effet, pouvoir faire soi-même un test bien moins invasif, sous supervision d’un professionnel et encore gratuit me permettrait d’assurer sans trop de perturbations « la rentrée médicale » et ses multiples rendez-vous disséminés dans le planning de septembre, entre radios de contrôle après fracture de l’épaule en juin, visite chez le chirurgien, mammographie de contrôle etc...

Mais mes espoirs se sont vite envolés quand il a fallu le mettre en œuvre. Au bout du 10 iėme refus de pharmacies sollicitées ( y compris ma pharmacie habituelle), refoulée par un simple « on ne fait pas ça » peu aimable, au plus directif « faites-vous vacciner... vous n’aurez plus de souci » en passant par « on ne gagne pas assez et on perd du temps, c’est plus rentable pour nous de faire un antigénique, on gagne 3 fois plus », j’ai compris que ce petit sésame était en fait l’arlésienne.

Un pharmacien plus bavard et plus sympa que les autres m’a cependant suggéré un compromis : acheter une boite de 5 tests à 30 euros et me rendre à côté, au centre de tests pour être supervisée et si négative, obtenir mon document. Payer 5 euros à chaque fois que je veux me rendre à l’hôpital ou en clinique revient cher mais m’offre encore la possibilité de le faire en choisissant librement le test le moins dangereux pour ma santé. J’ai donc accepté ce compromis peu réglementaire puisque l’on devrait pouvoir encore être testé et supervisé gratuitement, au moins en septembre.

J’ai accepté de me passer de resto, bar, ciné, musée, concert, théâtre, activités sportives….par choix de préserver ma santé à tout prix et refus de payer 5 euros en plus pour y accéder, mais je sais que pour continuer dans cette voie de respect de ma santé, il fallait que je trouve une solution aux rendez-vous médicaux, la moins contraignante possible.

Je retiens de cette expérience que malgré tous les pièges tendus, les contraintes, les obligations, les interdictions, il reste des possibilités, des opportunités, des espoirs car on peut encore faire preuve d’adaptation pour se préserver, dans le respect de ses choix.

Bon courage à tous et un grand merci à Réinfocovid que je suis depuis ses débuts et qui éclaire notre chemin sans relâche.

 

Sylvie

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal