Témoignage

Bonjour à tous, Amis du même bord :-)

Lorsque la « pandémie » a touché la planète il y a maintenant 13 mois, j’étais comme tout le monde inquiète, effarée et m’exécutais avec les « mesures prophylactiques » ( je suis infirmière D.E) qui étaient devenues des « gestes barrières » !

Infirmière de Santé Publique, deux jours par semaine, j’ai assuré le suivi téléphonique des patients étiquetés «covid » pendant le 1er confinement.

Doctolib et les logiciels médicaux se sont très vite organisés pour la télé-consultation et le suivi des patients avec un listing de 15 symptômes qui évoquaient aussi bien la grippe, la gastro-entérite, l’angine ou la conjonctivite que la Covid-19... puis quelques tests PCR sont arrivés et lorsque les résultats étaient négatifs, je devais appeler les patients pour leur dire qu’ils devaient rester chez eux parce qu’il y avait 40% de faux négatifs...

Le reste nous l’avons tous vécu, le déconfinement, le masque obligatoire, le « reconfinement partiel », le couvre-feu, les vagues, les médias en boucle, le climat anxiogène fonctionnant à plein régime, les annonces ministérielles et présidentielles, la population exaspérée et apeurée qui attend le vaccin salvateur annoncé dès les prémices de la crise.

Au fil des mois, je suis restée sereine grâce aux nombreux articles et témoignages que je lisais sur Reinfocovid pour me ressourcer, je n’ai pas cessé de m’informer, de croiser les sources et d’échanger avec les personnes qui avaient besoin de s’exprimer sur le sujet, inévitablement nous parlons des vaccins, ils sont omniprésents et je déplore une partition grandissante entre les vaccinés et les non-vaccinés.

Désormais je suis sur le qui-vive alors que j’étais plutôt sereine jusqu’alors, mon point de vue n’a pas changé, les personnes peuvent se faire vacciner ou refuser le vaccin, le choix leur appartient et lorsqu’elles doutent je les encourage à s’informer, via Reinfocovid notamment parce que les données sont claires et accessibles.

Ces dernières semaines j’ai constaté qu’il n’était plus possible de débattre sur le sujet avec des collègues vaccinés sans provoquer incompréhension, ironie et animosité voire ostracisme et cela m’inquiète.

 

Quel avenir se dessine si les professionnels de santé vaccinés se désolidarisent des collègues non-vaccinés ? Face à l’adversité c’est l’union qui fait la force, pas la division.

 

 

En attendant, je lis vos articles, vos témoignages etc. pour m’assurer que je suis toujours sur le bon chemin et que je ne suis pas tout à fait seule et ça fait chaud au cœur :-)

 

Un grand merci à tous !

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal