Témoignage de :

Ceci est mon corps, livré pour…Vivre

16 février 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Hello les amis corps, Je suis un corps de femme de 53 ans, qui en a vu de toutes les couleurs. Comme beaucoup de corps de femmes et d'enfants vous me direz ! D'ailleurs, on ne devrait plus être à une piqûre ou un abus près.
Je suis un corps bon vivant, joyeux de nature. Je préfère par exemple les bains de mer en hiver pour renforcer mes défenses immunitaires, aux overdoses et à la fréquentation des dealers en tous genres ;-).
Je prends la parole pour mon hôte, une femme donc, parce que depuis 25 ans qu'elle murmure à l'oreille des dirigeants et élus, qu'elle a tout essayé pour prévenir plutôt que guérir, que ses travaux sur le maintien de la vitalité des territoires ont servi à faire de la com et du crédit impôt recherche à un grand groupe et une grande banque, qu'elle a dû démissionner et démissionner encore pour garder son intégrité, elle n'en peut plus !
Elle n'est pas salariée, pas normée, pas subventionnée, pas pfizée ni plus rémunérée du coup et franchement, juste là, sidérée, vulnérable, entêtée, courageuse, isolée, posée sur terre, dans le vide, devenue Personne, tel Ulysse face au cyclope. ! J'ai envie qu'elle reste en vie alors c'est moi qui prends les commandes ! Hi, hi, je suis son corps de garde ;-) Stop, je dis !
Et je suis bien placé pour le dire depuis les abus de l'enfance : stop, on n'en peut plus depuis des siècles et des siècles, nous les corps, d'être donnés sans consentement au pouvoir du plus fort, à l'église, au champ de bataille, au trottoir, à l'usine, à la mine, au stress, à la science, à la finance. Nous sommes des corps vivants, sensibles et intelligents !
De mémoire de chair et de cellules, j'ai en moi une vraie bibliothèque d'infos pas du tout médiatiques mais très organiques, ancestrales sur la nature, le vivant, le danger, la maltraitance, les modalités pour survivre dans un monde de dualité et de rapports de force. Depuis le temps que mes cellules sont moralisées, démoralisées, militarisées, éduquées, conditionnées, quel boulot pour les libérer et les reprogrammer du côté de la vie !
J'ai aussi quel bonheur, donné naissance plusieurs fois, stocké toutes les infos sur la fabrication de la vie, l'évolution, l'amour, la magie, les cycles, les saisons, la mort, la naissance, le froid, le chaud, le vrai, le faux. Je sens tout, je capte tout depuis ma peau, mes neurones du cerveau, mais surtout du coeur et du ventre.
Je suis même relié à l'inconscient collectif, la partie immergée de l'iceberg humain. Suis en alerte permanente, ça peut plus durer. J'ai déclenché un psoriasis dans la narine sans jamais faire un test PCR. Même anesthésié, je me rappelle de tout car je suis la sentinelle de mon hôte ! Je l'aime et je veille avec acharnement thérapeutique à sa vie.
Ce que me dit ma mémoire cellulaire n'est pas ce qui est inscrit dans les manuels d'histoire. L'info direct Life se tresse au fil des expériences dans mon ADN et je la diffuse en battements de coeur, en maux, en rêves, en mouvements à mon hôte qui ne sait parfois plus où donner de la tête avec autant de logiciels de traumas et souffrances de l'humanité.
L'homo sapiens, c'est l'homme qui en sait trop on dirait, mais ne sent plus la vie circuler en lui, ne peut plus se sentir. Rappelez-vous de nous, vos corps ! Écoutez-nous, parlez-nous et surtout redonnez-nous de la joie d'urgence au pays du mental dominant et du régime de la peur.

En tant que corps bien vivant et vibrant et souhaitant le rester, je ne lance pas d'appel à l'aide mais à l'ode à la joie, au droit de jouir de sa vie physique et psychique sainement. Je suis un corps de femme et j'en peux plus de mettre l'armure, de résister, d'être mutilée, de stresser, d'en baver chaque jour.
Je ne lance pas l'appel de Londres ;-) mais un appel aux ondes, pas les 5G ...Un appel aux ondes des vivants, celles qui nous relient, font vibrer ensemble nos fascias, nos muscles, nos organes de joie, de plaisir, d'énergie. Celles qui coopèrent, nourrissent nos organes, font circuler le sang, déclenchent la bonne biochimie du cerveau, sont sources de motivation, de créativité, de santé, d'autonomie !
Celles qui nous mettent en mouvement, pas celles qui figent de peur, nous dématérialisent, nous condamnent à l'écran, à la vie télécommandée, télétravaillée, télésurveillée.
Si je trouve d'autres corps amis, je proposerais volontiers de rédiger ensemble la déclaration du droit des corps à disposer d'eux-mêmes (les femmes et les enfants d'abord de préférence :-), l'abolition ferme et définitive de l'esclavage des corps. Parce que certes, nous sommes livrés pour vous, mais pour Vivre bon sang ! Pas pour souffrir, être abusés, exploités, confinés, déminéralisés, piqués, QR codés !

Vivre heureux de préférence, sainement, simplement, librement, humainement et dans la pleine expression de nos dons et de nos aspirations :-) Bon je m'arrête là, un corps se méfie des discours et se fout de la politique. Il est juste candidat éternel au parti de la Vie <3

Le corps d'une troubadouce

Laurence

Défilement vers le haut