Témoignage

Colère

Tous ces mensonges proférés, toutes ces vies gâchées, tout ce temps perdu à ne pouvoir être auprès de ses proches, tous ces jugements à l'emporte-pièce des vaccinés à l'encontre de ceux qui émettent un doute. Les vaccinés le font par peur, cette peur irraisonnée insufflée par...par qui au juste ? Je suis abasourdie.

Je suis comme eux, j'ai eu peur également. Mais si j'ai eu peur en mars 2020, c'était de ne pas pouvoir être soignée pour mon cancer, car la consigne était claire : contaminée=pas de prise en charge. Or j'étais en stade 3 inopérable. Je suis en rémission, et maintenant j'entends que pour me rendre à mes rdv de contrôle. il me faudra un pass, qu'il faudrait me faire injecter un produit non validé supplémentaire pour être protégée, mais protégée de quoi ? J'ai déjà vu la mort en face. Je n'en ai pas peur, j'ai juste encore plein d'amour à donner à des êtres chers. Mais pas à n'importe quelles conditions sans résister.

Bientôt un permis pour respirer ? A ceux qui ne comprennent pas mon refus du vaccin, je dis que je ne veux pas que l'Humanité continue dans cette voie, je dis que je me bats pour le respect de mes petits-enfants et des générations à venir, je réponds que je ne suis pas intervenue quand ils se sont précipités au "vaccinodrome" pour beaucoup pour des questions de peur ou de confort, alors qu'ils n'étaient pas considérés à risques et que, oui, j'étais déjà dubitative sur la dernière obligation vaccinale des nourrissons, dès l'âge de 3 mois !

Qu'ils arrêtent de me parler de leur altruisme alors qu'ils l'ont fait par pur égoïsme sans se soucier de la réalité des faits, et que la vérité scientifique qu'ils m'assènent varie au gré des politiques. Et que souhaiter le refus des soins, voire la mort pour les non vaccinés (car oui je l'ai entendu de ma propre sœur !), n'est pas à leur honneur et pourrait se retourner contre eux si les vaccins ne sont pas aussi fiables qu'affirmé.

Alors, oui, je suis en colère, après avoir été atterrée par le discours du 12 juillet 2021, et abasourdie par les débats de nos "élites" sur cette loi discriminatoire. Puis je me suis rappelé ces autres paroles : "Nous sommes en guerre, en guerre contre ce virus". Tout avait été dit dans cette petite phrase. Et bis répétita, beaucoup ont oublié les leçons de l'histoire. Mais à toute chose malheur est bon : cet épisode sanitaire de dictature et mon cancer m'auront permis d'ouvrir les yeux sur mon amour de la vie et sur le type de relations que je souhaite voir perdurer.

Merci à vous pour votre action.

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal