Témoignage

Confinement 2, jour 11

Je vous fais part aujourd’hui d’un fait très récent : il y a 3 jours, le 8 novembre 2020,  mon mari a fait un examen en ambulatoire au CHU de Corbeil-Essonnes. Celui-ci était prévu depuis un trimestre. Au vu de la situation actuelle, lui et moi  étions persuadés que cette intervention serait déplacée car elle n’était pas urgente et qu’elle mobiliserait donc un bloc réanimation en cette période Covid. Mon mari a alors interrogé l’anesthésiste sur la situation de l’hôpital. Les blocs étaient-ils surchargés ? Y avait-il beaucoup de cas Covid en Réa ? Comment se faisait-il que son intervention ait été maintenue ?

La réponse fut : « Tout va bien, on a réservé un bloc Réa, juste  au cas où... mais ça va ! »

Perplexe, mon mari a alors interrogé un brancardier un peu plus tard... réponse sans appel : « N’écoutez pas la télé… ».

Mon mari est dans le médical, il officie comme kinésithérapeute dans une clinique nutrition ; celle-ci a été réquisitionnée pour bloquer 12 lits spécifiquement pour les malades du Covid. Douze lits… totalement vides.

Douze lits qui pourraient recevoir douze malades atteints d’obésité morbide qui constituent la patientèle de cet établissement.

Sachant que les malades d'obésité morbide sont ceux dont on dit qu'ils sont plus vulnérables.....

C R

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Aller au contenu principal