Témoignage

Dans quel délire suis-je tombée !

05 h 30, 06 h 45…07 h 15, une nouvelle nuit de sommeil, courte…

Je repense à cette fin de journée, 1er jour de confinement de mars 2020, où je remonte l’avenue après une journée de travail pour rentrer chez moi…

Je reste incrédule à la vue de la disparition des personnes et des véhicules dans les rues. Comment un « être » invisible peut vider notre ville, nos vies et remplir nos têtes d’un tas de questions.

Les jours se suivent avec son lot de situations incompréhensives et aberrantes mais il faut continuer…continuer à croire que je vais vivre et travailler pour contribuer à mon effort pour le bien commun.

35 ans bientôt que moi et tous mes collègues nous levons avec cet esprit d’aide, de soutien, pour prodiguer des soins … Oh bien sûr, je suis secrétaire, une place moins engageante peut-être auprès des malades mais j’ai ma place et mon rôle dans cette profession. Les secrétaires reçoivent des patients, des heures supplémentaires, oui elles acceptent…des masques et des protections, est-ce bien utile pour elles ? Finalement, oui…

Et tout s’enchaine, de confusions en confusions, de protocoles, de procédures. Il a fallu entendre des horreurs, des jugements à tout vent, constater que des gens se déchirent dans les paroles et les actes, s’éloigner physiquement et psychologiquement les uns des autres.

Quel triste constat ! Quel délire ! A ce jour, SUSPENDUE… SUSPENDUE de faire le choix « d’être libre » de ne pas m’injecter une substance plus que douteuse et d’avoir le droit « d’être éclairée » pour donner mon consentement.

Martine Chenu

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal