Témoignage de :

Du mépris envers une corporation « aux ordres »

29 novembre 2021

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Bonsoir,

Je suis, hélas, suivi pour plusieurs pathologies (pneumologie, cardiologie, gastro-entérologie et rhumatologie associée, urologie, infectiologie, hématologie-cancérologie).

J'ai eu bien des difficultés pour obtenir une consultation en centre antidouleur, en septembre. Prochaine consultation ce 26/10/2021. Je n'ai pas de convocation écrite, le rendez-vous ayant été fixé oralement lors de la première consultation.

Bien sûr, "pass sanitaire" exigé à l'entrée de l'hôpital. Je n'ai pu obtenir une ordonnance pour test antigénique aujourd'hui (elle doit dater de moins de 48 h), et donc, si je veux pouvoir honorer cet utile (j'espère !) rendez-vous, ce sera avec un test payant - si tant est que je puisse en faire un !

Écœuré, je vais donc "payer ma résistance"… Je n’en aurai pas les moyens pour les prochaines consultations de spécialistes (en novembre et janvier), je vérifierai si j’ai bien une convocation écrite, et aurai peut-être le temps d’en demander une si besoin…

Mon constat : les médecins « officiels » sont tellement dociles qu’ils outrepassent le texte de l’arrêté du 14/10/2021, qui ne spécifie nullement qu’il faut un écrit pour demander une ordonnance de test.

Désolant ! En sus d’une colère ancienne contre le corps médical, j’ajoute désormais le mépris envers cette corporation « aux ordres »

Salutations

Jacques Groleau LE HAVRE

Défilement vers le haut