Témoignage de :

Effets secondaires vaccin Pfizer non reconnus

4 décembre 2021

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Bonjour,
Je vous invite à prendre connaissance du courrier relatif à ma situation médicale très inquiétante et découlant de la seconde injection du vaccin Pfizer le 21 mai 2021. Ce courrier a été adressé à Mr le président Macron, après avoir reçu des réponses déroutantes des organismes gouvernementaux Pharmacovigilances et ANSM, pas intéressés par mon cas. Pas de réponse à ce jour de la Présidence de la République.

J'attends votre aide et votre assistance pour témoigner sur cette situation très préoccupante ! Merci d'avance

« Référence dossier E 108277
Au bons soins de monsieur Brice Blondel courrier destiné à Monsieur le président de la République

Cher Monsieur le Président,

Je me permets de revenir vers vous sur le sujet « effets secondaires vaccin Covid »qui me touche.
Comme je l'ai précédemment relaté, je suis depuis début septembre 2021 et après la seconde dose du vaccin Covid Pfizer, en difficultés respiratoires et cardiaques sérieuses m'empêchant de vivre normalement.
Je suis en soins depuis le 20 septembre, j'ai été hospitalisée à plusieurs reprises et tous les examens possibles et imaginables pour mon problème ont été réalisés sans résultat positif à ce jour (Scanner, IRM, Échographies multiples, Holter, radiographies des poumons, scintigraphie pulmonaire etc...
Par suite, dans le prolongement de ce que le Ministre de la santé vient d' annoncer, n'ayant pas le droit de me faire la troisième dose de rappel de vaccin et n'entrant pas dans les malades pouvant bénéficier d'une exonération de Pass sanitaire (d'après mes informations recueillies auprès de mon généraliste et de mes cardiologues), je vous demande de me préciser ce que vous avez prévu dans mon cas. Je voudrais malgré tout ceci continuer à essayer de vivre le moins mal. Je suis déjà très impactée et en grande souffrance !
Je vous remercie par avance de l'intérêt que vous porterez à ma requête et dans l'attente et l'espoir que vous pourrez me proposer une solution alternative,
Recevez, Monsieur le Président, l'assurance de mon profond et sincère respect.
Bien cordialement
Sylvie Sabourin »

Défilement vers le haut