Témoignage

En EHPAD, le déni des médecins

Dans l'établissement où je travaille, 2/3 des résidents vaccinés en janvier (soit 17 personnes) : énorme pression du médecin coo qui a appelé chaque famille par téléphone pour "arracher" leur consentement.

Un mois plus tard, de nombreux "bobos": 1 AIT, 1 infarctus, 1 zona, 1 AVC, 2 cas d'abcès dans escarre, 2 cas d'ulcère spontané sur malléole externe (sujets non alités et qui marchent), fatigue inhabituelle de l'ensemble des vaccinés. Le médecin et le corps médical ne font aucun lien entre la vaccination et les troubles de santé "ils sont vieux", ne les déclarent pas et affirment "il n'y a aucun rapport". Pourtant aucun "bobo" chez les non vaccinés. Incroyable déni de personnes convaincues (se sont fait vacciner, ont vacciné leurs proches et familles) d'avoir fait le bon choix, croyance totale et aveugle en la vaccination, les labos... aujourd'hui, 100% des résidents sont vaccinés, donc plus de groupe "témoin". Aucun décès lié au covid (4 cas légers à l'été 2020), un décès d'une résidente avec démence atypique (?) qui s'est aggravée (akinésie, perte réflexe déglutition, abcès dans escarre et dégradation état général) après la vaccination et ne s'est jamais remise. Lien impossible à établir. Peu de mortalité car le personnel est réactif, les soins apportés rapidement (AVC, Infarctus...) mais je remarque une importante augmentation de la dépendance : 6 résidents désormais en fauteuil roulant, qui marchaient avant... 4 de plus à alimenter... évolution "normale" des maladies (Alzheimer et autres) mais accélérée : impossible à prouver ! A suivre...
Reste à résister à la pression vaccinale exercée sur le personnel...

 

Hélène

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal