Témoignage de :

Essoufflements anormaux

20 février 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Bonjour,

Je suis éducatrice et je travaille pour un institut médico éducatif. Mon travail me plait beaucoup. Au moment où l'association pour laquelle je travaille nous à imposer le vaccin, une grande réflexion s'est imposée à moi. Je ne souhaitais pas me faire vacciner. Et puis l'échéance s'est rapprochée, je ne me sentais pas prête, pas assez courageuse peut-être, pour quitter ce travail. J'ai donc reçu ma 1ére injection au mois d'août 2021 puis ma 2ème, le 10 septembre 2021. Le soir même de la 2ème, au moment de m'endormir, j'ai ressenti des douleurs assez intenses au niveau de toutes les articulations de mon corps. La douleur s'amplifiait au fil des minutes. J'ai cru que je faisais une crise de polyarthrite aigüe. Après une trentaine de minutes, les douleurs se sont estompées puis plus rien. Crise de douleur impressionnante entrainant quand même une grande inquiétude. Mais depuis plus aucune douleur de cet ordre.

Par contre le lendemain, je suis partie en randonnée. Activité qui m'est très habituelle et là à ma grande surprise, je me suis sentie essoufflée de façon anormale puis en montant au 2ème étage de ma maison, puis en déchargeant les courses de ma voiture, ou en portant certaines charges. Au début, je me suis dit que ça passerait mais nous sommes le 11 février et je me sens toujours très essoufflée dès que je fais le moindre effort physique. Le temps s'est écoulé, compte tenu de cette situation, il n'était pas question pour moi, de faire la 3éme dose. Je suis allée en parler à mon médecin qui a pu me dire que je n'étais pas la seule, qu'il rencontrait pas mal de patients, qui exprimaient la même chose. Il m'a prescrit un bilan sanguin, une radio pulmonaire qui n'ont pas révélé de problèmes particuliers. Je lui ai demandé si il pouvait faire remonter l'information d'autant plus que je ne suis pas la seule mais il m'a fait comprendre que cela ne changerait rien. Donc, je reste avec cette gêne en espérant que ces essoufflements s'estompent au fil du temps et en attendant j'ai pu échapper à la 3ème dose car j'ai eu la COVID.

J'étais bien plus inquiète de recevoir ce vaccin que d'être contaminée par ce virus.

Donc, hourraaa pas de 3ème dose !!!

Je vous remercie pour votre attention.
Sandrine Gabet

Défilement vers le haut