Témoignage de :

Et les gendarmes ils font quoi ?

2 janvier 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Ils font quoi ?

Ils obéissent aux ordres, pour beaucoup, enchainant les injections (pour eux-mêmes) et les contrôles de pass sanitaire. Certains par conviction ou aveuglement, d'autres par peur. Mais certains résistent. Quelques milliers. De toutes régions, de tous grades. Je le sais, j'en suis.

Au prix de ma carrière, de ma vie de famille, de ma vie sociale, comme pour tout citoyen. Mais le combat pour la liberté en vaut la peine. Et qu'arrive-t-il à un gendarme qui refuse l'injection ? Il est "mal traité" comme partout. Pas de différence dans cette institution censée protéger le peuple et faire appliquer la loi.

Concrètement, ça se traduit par une inaptitude à tous services en contact avec le public, par une sanction disciplinaire sous forme de jours d'arrêts pour avoir refusé de se conformer à l'obligation vaccinale, par une "mutation d'office dans l'intérêt du service". L'intérêt du gendarme et de sa famille n'ayant alors que peu de considération.

Mutation où ? Dans un service ou à un poste sans contact avec le public. Une mise au placard, une mise au ban du microcosme gendarmerie, quoi. Quelles sont leurs réactions ? Beaucoup quittent le navire, prennent une retraite anticipée, se reconvertissent. Les recours et dépôts de plainte fleurissent. Et ils espèrent que le bien pour lequel ils ont signé vaincra le mal.

Témoignage d'un futur ex-gendarme.

Défilement vers le haut