Témoignage de :

“… et on ne pourra rien te dire…”.

26 décembre 2021

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

"Si tu ne le sens pas, tu n'y vas pas... et on ne pourra rien te dire...".

Depuis le 1er janvier 2001, date de mon engagement comme Sapeur-Pompier Volontaire, combien de fois ai-je entendu ces paroles de bon sens ? Elles sont gages de respect et de confiance réciproques, d'appel au libre arbitre et au jugement (à la jugeote, même) de ceux qui exécutent les ordres. De ceux qu'on envoie au feu, dans le feu, au carton...

Ces paroles garantissent l'absence, après l'intervention de moquerie, de sarcasme, de punition. Car les sapeurs ne sont pas des robots ou des pions, ils risquent leur vie et leurs chefs doivent rester humbles et à l'écoute. Ce ne sont qu'à ces conditions que peut se comprendre et s'appliquer notre devise : " Courage et Dévouement".

Depuis le 15 septembre 2021, cette devise est trahie par notre hiérarchie qui nous ordonne, dans la vitesse et la précipitation, d'engager notre santé à l'aveuglette et sans reconnaissance sérieuse. Notre hiérarchie qui méprise nos hésitations, nous punit par une suspension et exige de ceux qui sont encore sous ses ordres de se plier à une 2eme,3eme, énième injection malgré leur réticence et leur colère. (" Qu'est-ce qu'on va nous demander encore ?")

J'ai peur pour mes collègues. Ils obéissent car cet engagement est leur passion (c'est toujours la mienne, hélas !) mais ils ressentent amertume et dégoût. La méfiance ronge leur esprit comme la rouille. Ils n'ont plus confiance. Ne plus avoir confiance dans son chef, c'est comme douter de la solidité du mousqueton qui vous retient : vous ne pensez plus qu'à ça. Et c'est là qu'arrivent les accidents.

Collègues, surtout, faîtes attention à tout ce qu'on vous demande. Il n'est jamais trop tard : "Si tu ne le sens pas, tu n'y vas pas !!!!". Faîtes attention à vous !!!!

 

Adjudant Caroline C. (11)

Défilement vers le haut