Témoignage de :

Faut-il vraiment vacciner les enfants contre le Covid ?

30 décembre 2021

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Bonsoir,

Un éclairage sur les défenses naturelles des enfants.

Pendant que certains savent tout, savent même ce que ne disent pas les études, d'autres cherchent et c'est intéressant.

Un article que je n'ai pas pris au "pif" :-)

 

https://presse.inserm.fr/covid-19-nouvelles-pistes-pour-expliquer-pourquoi-les-enfants-sont-moins-a-risque-de-formes-graves/44362/ Les enfants sont des machines de guerre. le seront-ils autant après avoir été vaccinés au delà des enfants à risque ?

 

Le jour où on vaccinera les vieux des maladies infantiles, je serai d'accord pour vacciner les enfants contre les maladies touchant les vieux :-) Mais ça n'arrivera pas. Puisque jusqu'à maintenant les vaccins sur les enfants... sont testés, retestés, et... marchent. Inutile donc de vacciner les vieux, mêmes infectés. C'est fou hein comme il n'y a pas besoin de marketing et de calculs à la con quand c'est simple :-)

 

Bref, nos gamins sont des machines de guerre contre les variants actuels et leur infection les immunise dans l'immense majorité des cas. La balance bénéfices / risques ne peut pas être prouvé tant les études réalisées jusque là sont minimes.

 

Pour les adultes, les infectés + 1 vaccin sont mieux protégés que les "simples" doubles vaccinés. Et cela est parfaitement équivalent donc à un infecté + 2 doses (donc une dose parfaitement inutile). Quelle surprise ! :-)

 

Source Pasteur : https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/etude-comcor-nouveaux-resultats-lieux-contamination-au-sars-cov-2-analyse-efficacite-vaccins-arn

 

Cela confirme que "plus" ce n'est pas mieux. C'est inutile. point. Même Alain Fischer, le monsieur Vaccination du gouvernement dit "Enfin, « les enfants participent de la circulation du virus. Aujourd’hui, ils sont probablement la source principale, puisqu’ils ne sont pas vaccinés », a fait valoir Alain Fischer. « Incidemment, ils sont la preuve indirecte de l’efficacité de la vaccination ».

Ils sont donc « probablement » -je le cite- et c'est donc « une preuve ». J'avoue que j'en perds mon français et ma logique avec une telle phrase. Il est assurément au service du gouvernement.

 

 

Défilement vers le haut