Témoignage de :

« Il est covidé asymptomatique, il n’a pas été opéré ! »

9 avril 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

C’est ce que me répondit au téléphone une de mes belles-sœurs alors que je m’enquérais de l’état de santé de notre beau-frère deux jours après la date prévue de son opération d’une tumeur cancéreuse. Elle me dit ensuite que son opération avait été reportée de deux mois …

 

Je n’avais pas téléphoné directement à mon beau-frère car depuis plus d’un an un fossé s’est creusé entre lui et moi; lui vacciné 2 doses + la 3ème dose de rappel, moi non vacciné; lui se considérant comme ayant fait preuve de civisme pour éradiquer la pandémie, moi refusant d’être le cobaye des labos; lui me jugeant comme irresponsable, moi au contraire étant de plus en plus convaincu que les non vaccinés ont fait preuve d’un grand sens de responsabilité; etc. …

Bref, en témoignant à nouveau ici je le fais non pas pour étaler une bisbille intrafamiliale mais pour mettre en lumière ce en quoi notre système de santé (que NOUS finançons) renie sa raison d’être et qui est celle de soigner sans aucune discrimination, dans l’égalité d’accès aux soins pour tous.

 

Force est donc de constater le crime :

- Qu’un cancer grignote chaque jour toujours plus la chair et le psychisme d’une personne renvoyée chez elle pour cause de positivité PCR au covid au lieu d’être opérée à la date prévue n’est pas, aux yeux des « ayatollahs »  de la médecine qui font à présent la loi, un fait au-dessus de toute autre considération. Les malades d’un cancer ou atteints d’une autre maladie grave ne comptent pour rien, seul le nouveau règlement compte, ce nouveau règlement élaboré en haut lieu en pleine crise sanitaire et qui chie (pas d’autre mot pour le dire, désolé) sur Hyppocrate en s’affranchissant de toute éthique.

 

Pratique criminelle devenue la règle sans que cela émeuve grand monde !

 

Remarquons aussi que les « ayatollahs » jettent à la poubelle la vaccination anti-covid car ils n’ouvrent l’accès aux soins programmés qu’aux personnes se présentant avec un test PCR négatif à la covid.

- Preuve flagrante que la vaccination qu’ils présentaient comme étant la « seule solution contre la pandémie » est en fait une gigantesque faillite sanitaire pour eux également.

 

Mais est-elle perçue ainsi par la majorité des français, par celles et ceux qui se sont rués dans les vaccinodromes de Véran conseillé par McKinsey ?

- Je pense que non et je crains que mon beau-frère, touché par la covid au mauvais moment pour lui, en vienne à se dire que tous les non vaccinés portent la responsabilité de la faillite sanitaire.

 

La médecine d’avant, celle de papa, soignait les gens sans but lucratif.

Celle du présent, incarnation de la techno-science, un avatar, a procédé à un renversement complet de sa raison d’être pour prodiguer des soins exclusivement dans un but lucratif et de rentabilité.

 

La techno-science et ses fanatiques techno-scientistes, au moyen de la puissance du Big pharma et avec l’aide des propagandistes, se montrent particulièrement agressifs depuis le début de la pandémie et en s’attaquant aux valeurs fondamentales des sociétés humaines.

- Et pourtant une majorité de la population laisse sombrer la démocratie sans se rendre compte (ou en refusant d’en avoir conscience ?) qu’elle fait eau de toute part.

 

« L’éventualité du suicide collectif est le dernier avatar de l’évolution culturelle » avait pensé Jacques Ruffié de l’académie de médecine et décédé en 2004.

 

https://www.academie-medecine.fr/eloge-de-jacques-ruffie-1921-2004/

… L’œuvre de Jacques Ruffié est considérable. Parti de la répartition des groupes sanguins, il a atteint les réflexions biologiques, sociologiques et philosophiques. Il a accumulé les publications et les distinctions nationales et internationales …

 

 

Le moment d’aller voter est venu. Certains, comme le journal Le Monde, se sont penchés sur la formule: « voter en son âme et conscience » …

- Cela me fait grincer des dents car le choix, depuis des décennies, n’est qu’entre bonnets blancs et blancs bonnets qui, une fois élus, nous interdisent d’avoir une conscience, l’âme ils s’en balancent, et apprécient tout en nous méprisant qu’on leur tende une main pour recevoir leur aumône.

 

 

3 avril 2022 - Un citoyen de France

 

P.S.

D’autres membres de ma famille (ma génération et celle d’après) ayant eu la covid, un à deux mois après leur troisième injection d’ARNm nanoparticulé, m’ont fait part à la fois de leur contentement et de leur soulagement.

- Euh … me manquerait-il un peu trop de neurones, à 76 piges, pour les comprendre ?

 

P.P.S.

Les très bons conseils de McKinsey n’ont pas empêché Véran de se retrouver avec des millions de vaccins périmés à jeter.

- Ok, on va peut être nous dire que ce n’est pas de sa faute mais celle des gens qui, oh divine surprise, se sont moins rués que prévu vers la troisième dose de poison.

 

Défilement vers le haut