Témoignage de :

Illusion de liberté … la grande manipulation

11 février 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Ayé !!! Enfin j’ai un pass !
Il faut dire qu’avec un ado à la maison, au moins 2 fois cas contact par semaine, il fallait bien que cela arrive … Attraper Omicron.
J’ai la quarantaine, bonne santé et jamais injectée car justement j’ai envie de le rester.

Injectée …. J’avais bien failli l’être l’été 2021, j’avais pris mes Rendez vous.
Et il y a eu le 12 juillet : l’allocution du président, et l’instauration du pass sanitaire.
Et là, j’ai bloqué !

Le libre choix consenti (et plus ou moins éclairé) d’injection (d’un produit expérimental) devenait quasi obligatoire pour continuer à avoir une vie normale.
Si j’avais des doutes sur la gestion de cette « pandémie », là ils ont été validés par cette coercition qui depuis juillet 2021 n’a cessée d’augmenter…. Dans le but clair et maintenant affirmé « d’emmerder les non vax jusqu’au bout ».

Mais pourquoi tant de haine ?

Personnellement ce n’est pas tant le fait d’être interdite de resto, de ciné ou autre qui m’a gênée, mais plutôt la violence politique, média, sociétale et parfois des médecins aussi contre les non-injectés (et cette violence aux enfants, aux ados à l’école publique).

Ce qui m’a fait mal, c’est d’avoir vu piétinées les valeurs de notre pays, sa constitution.
J’ai été élevée dans ces valeurs républicaines. J’avais confiance dans mon pays, même si bien sûr tout n’était pas parfait, loin s’en faut. Mais là, quelque chose s’est cassé.

Je n’aurai jamais cru vivre cela de mon vivant : une ségrégation organisée par nos représentants élus …
Des citoyens et des non citoyens (pour le refus d’un sérum expérimental qui n’empêche pas la diffusion du virus, qui n’empêche pas d’être contaminé et dont le bénéfice quand on n’est pas à risque est plus que discutable).
Alors pour 6 mois …. Ah non 4 mois finalement, je redeviens une semi-citoyenne avec un certif de rétablissement. J’avoue que j’ai sentie une pression en moins, de la joie même :
« Ayé, ça redevient comme avant ! Je suis libre de prendre le train pour voir ma mère pour son anniversaire, un café en terrasse, … ».
Et une autre partie de moi a dit : « Mais non, ce n’est pas du tout comme avant ! Ce n’est pas ça la liberté : présenter un QR code pour avoir le droit de ceci ou cela. Qui plus est un
QR code valable 4 mois aujourd’hui, et demain 3 mois et après demain sur quels critères ?».

A toutes et tous : accrochons-nous !
Nous ne sommes pas seul(e)s. Et de plus en plus de concitoyens voient les absurdités du dispositif, des arguments ; ou simplement voient les effets secondaires très indésirables autour d’eux.

Par contre quand cet épisode sera passé, il faudra des juristes, des élus, des constitutionalistes, journalistes, etc, pour bien s’assurer que tous les textes relatifs à cette dictature politico-sanitaire soient retirés à 100%. Car il y aura tot au tard une autre pandémie et il ne faudrait pas se voir rejouer la même partition, en pire, car les outils
seraient déjà en place.

Et merci à toutes et tous pour vos témoignages. Quand je vacillais, ils m’ont donné la force de continuer à résister pour mes convictions.
Ils m’ont fait me sentir moins seule.

Et MERCI reinfo covid pour les articles, les vidéos.

Cécile

Défilement vers le haut