Témoignage

Insurrection

Bonjour à toutes et tous,

Il y avait bien longtemps que je n'avais pas manifesté et je reconnais que ce n'est pas trop ma « tasse de thé », d'habitude si je puis dire.

Orthophoniste en retraite, je me souviens de l'avoir fait pour défendre mes droits alors que je travaillais partiellement dans un hôpital en détresse, avec un salaire de misère. Aujourd'hui, j'y retourne parce que j'ai énormément de mal à supporter l'injustice, le manque de bon sens total qui nous entourent et la pression sur ceux qui refusent la vaccination, en les accusant de tous les maux.

Je me sens perdue, je ne comprends pas, je m'insurge.

Je m'insurge contre l'atteinte à la démocratie et à nos droits individuels et collectifs dont nous avons bénéficié jusqu'à présent dans notre pays. Moi qui m'étais toujours déclarée chanceuse, en comparaison de ce qui se passe ailleurs, pas si loin.

Je m'insurge face aux perspectives pour nos enfants, nos petits-enfants, dans ce monde que nous allons leur laisser et dont ils découvrent en ce moment les prémices désastreux. Quelle désolation de voir tous ces petits contraints de porter un masque toute la journée !

Je m'insurge contre la décision d'obligation vaccinale pour le personnel soignant et les autres, dans les entreprises recevant du public, sous peine de suspendre leur contrat de travail et de se retrouver pour un temps indéterminé du coup sans salaire et sans indemnité évidemment. Alors que notre pays croule sous le chômage et que les hôpitaux ont plus que jamais besoin de leurs soignants. Et pour tous les praticiens libéraux contraints de la même façon sous peine de devoir fermer leur cabinet, eux qui ont fait en sorte de respecter toutes les consignes dans leur pratique. C'est une véritable honte ! Surtout quand on sait que les personnes vaccinées peuvent attraper le virus et le transmettre, elles aussi.

Je m'insurge contre toutes les portes fermées que je vais rencontrer et qui m'empêchent, par exemple, d'aller voir mon beau-père très âgé à l'hôpital puis dans l'Ehpad dans lequel il va être admis pour sa fin de vie. Mon mari, à contre cœur et seulement pour pouvoir aller voir son père, a fini par se faire vacciner.

Je m'insurge parce que j'avais un projet de bénévolat dans un Ehpad pour faire de la lecture à haute voix auprès des résidents. Le projet prenait forme et devait se concrétiser en septembre.

Quel dommage, quels dommages !!!

Je suis plutôt d'un naturel optimiste, d'ordinaire, et je gardais l'espoir quand même jusqu'à ce jour de juillet. Hélas, je constate qu'au lieu que les choses s'apaisent et que le bon sens et la raison l'emportent, eh bien c'est tout l'inverse. Tout cela sans aucun vrai débat contradictoire. Car nous n'entendons officiellement que la voix de son maître, et pas les autres voix, les autres points de vue, les autres chiffres, les autres études. Pas ou peu d'information sur les traitements existants, à l'étude, sauf pour les critiquer, les rejeter, ni sur les différentes manières de prendre en charge notre système immunitaire. La pensée est devenue binaire : on est pour ou contre. Si on est pour tout va bien, on est un bon Français. Si on est contre, on est complotiste et on fait partie des moutons noirs, « égoïstes » (je cite Mr Macron), qui portent la responsabilité d'empêcher le pays de sortir de la crise.

Alors, je ne vois guère comment notre société scindée en deux parties qui vont se regarder en chiens de faïence, voire pire, va se sortir de ce marasme. Je m'inquiète.

Cette privation de liberté concernant la santé m'est insupportable, de même le chantage dont nous faisons l'objet. Après avoir déclaré que la vaccination ne serait pas obligatoire, notre Président utilise autant de moyens détournés pour que nous n'ayons pas le choix.

J'ai donc décidé de résister, le plus longtemps possible, de continuer de crier ma colère dans la rue aux côtés des personnes de tous âges et de tous horizons et de soutenir du fond du cœur celles et ceux qui se battent pour leur travail.

Assez éloignée des réseaux sociaux de manière générale, je remercie toutes celles et tous ceux qui y sont très actifs pour assurer la mobilisation la plus importante, ainsi que celles et ceux qui alimentent ce site pour nous donner d'autres informations.

Anne-Marie (Morbihan)

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal