Témoignage

Je suis perdue

Je suis sage-femme et j'exerce en libéral, si je veux continuer à travailler je vais devoir me faire vacciner!
Je n'étais pas forcément contre la vaccination mais n'ayant aucun problème de santé je préférais attendre, d'autant plus que j'ai poussé mes parents à le faire (mes parents ont 80 ans et mon père diabétique) !
Mais au mois de février les doses n'étaient pas disponibles, il a fallu attendre fin mars pour qu'ils aient leur première dose donc il me semblait nécessaire de laisser les personnes les plus fragiles en bénéficier.
A l'annonce du 12 Juillet tout a basculé : traiter les personnes qui ont des doutes, qui  osent poser des questions, de complotistes, d'antivac, d'imbéciles m'a été insupportable!
De ce fait je suis complètement réfractaire, ces vaccins je n'en veux pas!
Alors je me renseigne pour moi, mais aussi pour mes patientes qui ,en l'espace de 3 mois, sont devenues une population prioritaire pour la vaccination et ce, dès le début de grossesse.
Fin février 2021, je reçois par SANTE PUBLIQUE FRANCE un topo sur les vaccins anti covid (ARNm vecteur viral et vaccins chinois et russe) leur mode d'action etc…

A la fin de ce topo: CE QUE NOUS NE SAVONS PAS ,CE QUE NOUS NE CONNAISSONS PAS: l’efficacité et la tolérance chez les enfants , les femmes enceintes et allaitantes ,la durée de l 'immunité et l’efficacité sur la transmission.
Aucune étude clinique sur les vaccins n'a été faite concernant les femmes enceintes, bien évidemment, mais les autorités se sont basées sur les données collectées suite à la vaccination des femmes enceintes aux Etats Unis (en fait ces femmes ont servies de cobaye et ça continue en France).
Que dois-je dire à mes patientes ? Certains médecins généralistes et autres disent à ces femmes enceintes que si elles ne sont pas vaccinées elles perdront leur bébé en cas de contamination !! QUELLE HONTE!!
Notre rôle de soignant est d'apporter des informations claires, pas de faire peur, mais il est vrai que depuis presque deux ans, nous vivons dans une atmosphère de peur, de mépris de ceux qui ne pensent pas comme on nous dit de penser.
Alors la grande majorité de mes patientes ne veulent pas se faire injecter un produit dont on ne sait finalement pas grand-chose. On découvre peu à peu les effets indésirables, la pharmacovigilance française recense de nombreux effets plus ou moins graves chez les femmes enceintes vaccinées, mais le lien ne peut être établi trop peu de femmes vaccinées peut-être?
Je suis perdue et je n'en dors plus !
Je remercie votre collectif , en vous lisant je me sens moins seule !

Christine

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal