Témoignage de :

La discrimination est un délit

31 décembre 2021

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Bonjour, vieil urgentiste dans un CHU, je pratique la régulation médicale depuis plus de 25 ans et j'ai constaté depuis plusieurs mois des dérives et des manquements à l'éthique de la part de certains de mes confrères.

En effet, lors des actes de régulation, il est devenu commun lorsqu'un requérant appelle, de lui demander son statut vaccinal (alors qu'on ne le faisait quasiment jamais pour la grippe...) par ailleurs cela est parfois suivi de remarques acides du genre : Quoi, vous n'êtes pas vacciné (e) , vous l'avez donc un peu cherché etc. Et quand cela n'est pas suivi d'attaques du genre : pas de vaccin, pas de soins etc...

 

Par ailleurs, le statut vaccinal des patients ne change absolument rien à la façon de les prendre en charge en particulier aux urgences. J'ai tenté d'expliquer à certains de mes confrères que c'était illégal et pouvait être pénalisé car non conforme à la réglementation sur la lutte contre les discriminations, mais je ne suis pas entendu.

 

Aussi, j'engage tous mes concitoyens qui auraient des démêlés avec certains soignants en raison de leur statut vaccinal, de ne pas hésiter à faire entendre leur voix et à se défendre par tous les moyens juridiques adaptés et proportionnés s'ils le jugent pertinent et utile. Cette crise a entrainé suffisamment d'atteintes à l'éthique pour que l'on n’ait pas besoin d'en rajouter.

 

Amicalement à tous les amoureux de l'éthique médicale.

 

Erick

 

Défilement vers le haut