Témoignage

La peur au ventre

J'ai vécu l'aventure COVID avec une réelle sérénité : le confinement m'a permis de souffler, je me suis occupé de moi, de ma maison, j'ai continué à voyager à travers l'Europe pour mon travail, jamais fait un test PCR jusqu'à maintenant , les infos de la télévision ne m'affectaient pas. Presque tout de suite mes alarmes à l'intox ont sonné dans tous les sens. Je suis italienne, je connais l'immense pouvoir de la télévision dans mon pays et la puissance hypnotique de ce petit écran tout sauf inoffensif.

Depuis 15 jours pourtant, j'ai la peur au ventre. Non pas du virus, non pas de tomber malade, mais de la dictature. Nous sommes en dictature et le peuple ne se soulève pas. Depuis quelques jours, le gouvernement organise une guerre horizontale entre vaccinés et non vaccinés, une guerre très habile et sournoise qui lui permet de ne pas avoir tous les regards des citoyens rivés vers lui : normal, nous passons notre temps à nous surveiller les uns les autres au lieu de le surveiller, lui et ses agissements. Et lui fait exactement ce qu'il veut.

Tout est décidé par décret et bientôt notre santé, notre capital le plus sacré, le plus inviolable et personnel fera l'objet d'une décision unilatérale: vous allez être tous en bonne santé mais c'est nous qui décidons ce que cela veut dire "bonne"!

Je ne parle pas que du vaccin, mais aussi des informations contradictoires savamment servies qui nous rendent tous schizos: la situation s'améliore, on vous libère plus tôt...non en fait depuis 6 jours le variant fait des ravages, peut-être que nous allons refermer....Partez tous en vacances cet été, tout va bien, dépensez votre argent en France à grand coups de publicités sur les régions à la télé et sur les Abribus de Paris ...non en fait peut-être que vous resterez chez vous.

Ce COVID est l'arbre qui cache la forêt : le capital à bout de souffle, la menace islamiste, notre société qui se vide de ses valeurs, une caste au pouvoir qui cumule les privilèges et l'entre-soi, la pauvreté qui se répand, des êtres humains qui vivent sous des ponts, les ainés obligés de travailler pour conserver une dignité, l'inflation qui va arriver, la haine entre les gens, le pouvoir grandissant des minorités qui jusqu'à maintenant n'avaient rien à revendiquer, le fait qu'aujourd'hui c'est impossible de dire ce que l'on pense sans que nos propos soient soit extrapolés soit biaisés ou carrément détournés, ce qui fait que l'on préfère se taire ou, pire, arrêter de réfléchir.

Et pendant ce temps, nous regardons si notre voisin porte le masque ou notre collègue de bureau s'est vacciné...

Quelque part, nous méritons ce qui nous arrive...Je ne peux que continuer à avoir la peur au ventre tant mon égoïsme est grand et mon ignorance immense.

Merci pour ce blog, au moins j'ai pu prendre conscience de tout cela.

Elisa

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal