Témoignage

La problématique reste entière ! mais il faut se battre !

Bonjour,

Je viens régulièrement lire les témoignages afin de m'imprégner des sentiments des personnes qui se battent contre cette dictature comme nous, car aujourd'hui les Politiques ne s'en cachent plus, et j'ai décidé aujourd'hui de partager avec vous un mail que j'ai envoyé ce matin à notre chère Députée qui a voté en faveur du pass vaccinal.

Je pense qu'il est important d'expliquer à nos politiques qu'ils doivent assumer pleinement leur choix et les conséquences à venir que ce soit pour une future élection ou bien tout simplement sur la montée en puissance de la violence au sein de notre société, qui engendrera peut-être une révolution des citoyens !

Voici le mail envoyé:

Madame la Députée,

Je vais parler en mon nom et au nom de ceux qui pensent comme moi, car nous ne sommes pas une si petite minorité comme le laisse penser le Gouvernement actuel.

Je fût l'un de vos électeurs lors des dernières élections législatives.

Malheureusement je me suis bien fait fourvoyer, ainsi que l'ensemble de mes compatriotes qui ont voté pour vous car en aucun cas vous nous avez représenté hier à l'Assemblée Nationale.

En effet, hier soir, vous avez voté pour l'ensemble du projet de loi renforçant "les outils de gestion de la crise sanitaire", confortant ainsi la politique non sanitaire avouée du Gouvernement et soutenu les propos honteux et inadmissibles du Président de la République vis-à-vis des non-vaccinés qui sont à ces yeux pires que des criminels.

En faisant cela vous venez de fracturer la population et bafouer les principes mêmes de notre pays, à savoir Liberté, Égalité, Fraternité.

A travers ce projet de loi pour lequel vous avez voté pour sa mise en place vous donnez votre aval au Gouvernement pour continuer à pourrir la vie de nos enfants, qui ne sont pas concernés par les formes graves du dit virus, et celle de l'ensemble de mes compatriotes alors même qu'une minorité de la population est à risque face à celui-ci.

Nous savons tous que la vaccination n'empêche en rien la transmission du virus et n'empêchera pas les malades de mourir, nous ne sommes pas immortels.

De plus, contamination ne rime pas avec hospitalisation... mais la maitrise de la peur a si bien fonctionné jusque-là !

La véritable problématique est la fragilité de nos hôpitaux, qui ont été "vidés" (de leur sens premier) par les différents Gouvernements, à savoir soigner la population quoi qu'il en coûte.

Je sais de quoi je parle car ma femme, en septembre dernier, a été suspendue de la fonction publique hospitalière, alors même qu'une (pseudo?) crise sanitaire était en cours dans notre pays.

Comment pouvez-vous laisser un Gouvernement dire qu'il existe une crise sanitaire sans précédent et que les hôpitaux sont à un point de rupture comme ils ne l'ont jamais connu et acquiescer en même temps la suspension de centaines de milliers de soignants sans sourciller? L'hôpital peut se passer de son personnel pendant une pandémie?

Mais malheureusement cette "crise" nous a montré qu'il était moins facile de trouver de l'argent public pour valoriser notre système de santé afin qu'il puisse perdurer au profit de nos enfants et petits-enfants (héritage de nos parents et grands-parents), que de financer une économie "virtuelle" déjà au bord de l'explosion bien avant cette crise et cacher ainsi la situation économique de notre pays au bord de la faillite.
Car oui il faudra bien rembourser la dette colossale émise par le Gouvernement pendant cette crise pour faire taire la grogne des entreprises et entrepreneurs (patronat et syndicats inclus) pendant les vagues successives de confinement et restriction des libertés.
Mais qui va rembourser cette dette? Quel joli cadeau fait aux travailleurs et à nos enfants et petits-enfants!

Pour avoir suivi une partie des débats sur ce projet de lois, seule une poignée de députés se sont battus contre! Forcé de constater qu'il s'agit des partis politiques dit les plus extrêmes de notre pays, mais qui semblent être les seuls à vouloir défendre les valeurs de notre République et de ses citoyens!

Alors pourquoi avoir voté pour le pass vaccinal qui n'est ni plus ni moins qu'une rupture d'égalité, liberté et fraternité au sein de notre pays?

Comment croire encore dans nos Institutions et Politiques lorsque celles-ci privent de liberté et d'égalité son peuple et engendre la haine au sein de celui-ci, car diviser c'est mieux régner?!

 

Comme dans toute guerre, puisque le Président de la République affirme être en guerre contre une partie de la population qui l'a élu tout comme vous, il faut choisir un camp.

J'ai bien compris votre position et sachez que nous nous en souviendrons lors des prochaines élections législatives, si nous ne sommes pas déchus de notre droit de vote d'ici là !

Cordialement,

Benjamin (89)

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal