Témoignage

La vie… quelle blague !

Bonjour à tous !

Tel un virus, je vous suis depuis l’éclosion de votre petite bulle bleue, bien salutaire à nos globules blancs et rouges,

Ce qui sur un plan pictural ou médical tend à nous rendre quelques couleurs.

Je voulais témoigner depuis longtemps.

Mais à chaque fois je me suis ravisé, me disant est-ce bien utile d’amener ma petite pierre à l’édifice de ce mur des lamentations de la Covid ?

N’est-ce pas ajouter bien modestement un peu plus de doute, de détresse, d’inquiétude aux lecteurs de cette rubrique ?

Sur les conseils de mon assistante, Conscience, je me suis donc abstenu.

J’ai voulu ensuite vous remercier.

Mais là aussi à chaque fois je me suis ravisé, face à votre profonde implication, je trouvais ma démarche un peu légère, insipide, sans beaucoup de relief. Dans cette période d’injections à tout va cela manquait cruellement de piquant.

Et puis j’ai lu votre chronique sur Nobili, ce canard boiteux s’exprimant au sein d’un journal, qui lui aussi quand cela l’arrange, semble enchaîner au fond de la caverne chère à Louis Fouché. Comme disait Charles, il est évident que quand c’est le canard qui gave force est de constater que le monde ne tourne plus rond.

Je le savais déjà, mais cette lecture m’a rappelé combien l’humour était indispensable dans nos vies.

Une démonstration qui allie à la fois l’intelligence, le scientifique, le subtil et l’humour est une recette redoutable voire inattaquable qui marche à tous les coups. L’humour étant cette petite épice que l’on ne voit pas, difficilement mesurable, mais que l’on sent partout, facilement assimilable ou totalement indigeste.

L’humour est au discours ce que l’anesthésie est à la carie dentaire.

Il manque cruellement aujourd’hui dans nos existences et présent ou absent, les évènements se dérouleront de toute manière.

Sa présence, pourtant, n’empêche pas la rigueur et de traiter correctement et sérieusement tous les sujets, vous venez d’en apporter la preuve.

Bref, pour en terminer, restons bien entendu unis, attentifs et éveillés mais gardons surtout notre optimisme, notre vivacité d’esprit et notre joie de vivre... quoi qu’il en coûte...

Ce n’est tout de même pas un pangolin belliqueux en cotte de mailles, éconduit par une chauve-souris et venu de Chine qui va nous faire rire jaune...

Karl Stik.

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal