Témoignage de :

La vraie Source

15 février 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Bonjour a tous !

J’accepte de témoigner pour m’aider moi-même !!!

*Durant une année et face à cette pandémie annoncée en Mars 2020, comme toute personne, j’ai connu l’inquiétude, la peur sur un terrain libéral ( j’exerçais en libéral).
Je ne reviendrai pas sur les manquements du début (masques, gels..).

Les familles des patients nous confectionnaient des masques. Ensuite, je constatais sur une période de 6 mois une absence de cas ou de symptôme.
J’ai commencé à m’informer sur YouTube, à écouter les personnalités médicales, à rejoindre des groupes : Réactions 19, Réinfo covid.
Je fus touchée par le virus en septembre 2020. Je venais de prendre mes congés (problème respiratoire majoré). J’avais eu de la chance, par connaissance j’ai pu me traiter, m’évitant l’hospitalisation.
Au bout de 12 jours, j’ai pu reprendre mon travail sans séquelle.

Les vaccins n’avaient pas encore faits leur apparition sur le département. Je profitais donc de cette expérience favorable pour sensibiliser les familles et les patients.
Tous redoutaient la maladie et mon témoignage n’a pas été suffisant pour amener un grand nombre à s’informer.
La télé et les médias locaux entretenaient la peur, et une fois les vaccins présents sur l’ile, certains médecins furent les 1ers à encourager ce «traitement » !
Ils orientaient vers le 15, avec du doliprane à domicile et une consultation en visio conférence si apparition des symptômes, ainsi augmentant la crainte dans les foyers.

L’ensemble de la patientèle pratiquement à 80% s’est vacciné. J’ai continué jusqu’au 13 septembre à informer, et j’avais constaté que certains vaccinés avaient quelques symptômes, parfois testés positifs ou malades.
J’avais accepté de les soigner sans crainte. Je n’ai pas été contaminée durant cette période vaccinale des patients.
Je laisse la patientèle aux mains d’une jeune associée, depuis Juillet 2021( qui a acheté les parts de mon ancienne associée). Elle bénéficiera de son statut de titulaire que le 15 Décembre 2021(date à laquelle j’ai cédé mes parts, à cette dernière).
Elle n’avait pas reçu ses papiers malgré tous les documents fournis pour valider l’exercice libéral, rendant sa situation financière très inconfortable, en étant seule à exercer depuis le 14 septembre 2021.
Je suis soignante, non vaccinée et en arrêt maladie depuis le 14 Septembre 2021(depuis juin 2021 j’ai réellement des ennuis de santé, et je viens de subir 2 interventions mains gauche :novembre 2021 et main droit : fin Janvier 2022).

Avant ces évènements sanitaires, je souhaitais prendre une autre orientation professionnelle. J’avais donc pris soin de me former en 1 année sereinement (formation en naturopathie faite et validée.).

Je ne bénéficie pas d’indemnité journalière, malgré une convocation le 11 Octobre 2021 auprès d’un médecin de la sécurité sociale affirmant que je justifie de ce droit (documents, et examens fournis).

J’ai rejoint un groupe local pour mes droits auprès d’un avocat., et une fédération nouvellement constituée. Ma famille me soutient et m’aide financièrement et humainement.
J’ai rejoint aussi réinfo covid 974 qui fait un gros travail sur le terrain.

J’ai la chance de partager mon expérience avec d’autres personnes suspendues, encore «survivantes ».

Au sein de ma famille certains sont en colère. Tout cela j’avoue dépasse l’entendement. Je constate aussi que des voix s’élèvent pour faire avancer la vérité.

Lorsque je me suis arrêtée de travailler, certains soignants avaient fait la même chose. Leur expérience, les informations apprises et lues étaient insoutenables. La peur de manquer, de ne plus pouvoir subvenir aux besoins de la famille ou tout simplement à leur besoin les ont amener à réaliser ce traitement(le vaccin).
D’autres soignants me parlent du vaccin et sont sur le terrain par amour du métier. J’ai bien sûre une pensée pour chacun d’eux. Chacun ses choix bien entendu.
J’ai accepté de me soigner avant tout et de prendre du recul avec ce qui est préconisé comme « vaccin ».

Quand je regarde tout ce que j’ai pu subir en peu de temps, je suis convaincue d’une chose :que rien n’est médical.

J’accepte aussi de témoigner car je n’ai jamais vu de telles choses. Et ce qui m’inquiète c’est de constater une réelle division dans la société, les foyers, les familles qui semble donner à chacun de bonne raison de ne plus prendre certaines responsabilités. (j’ai une relation qui était anéanti car sa mère malade très brutalement, avait du mal à trouver des enfants disponibles pour l’accompagner à l’approche de son dernier voyage à domicile…).
Je crois que nous sommes aussi à un tournant de notre histoire humaine ou chaque décision nous appartient et va nous appartenir.
Je sais aujourd’hui que l’envie de vivre est plus forte que celle que le système gouvernemental semble me proposer à travers leur traitement nouveau( vaccin ARN)une MORT sans VIE. Alors soyons VIVANT. !!!!
Quand j’entends mes enfants rire, sourir, chanter…qu’est ce que je suis heureuse !

Et pourtant aujourd’hui matériellement c’est très différent. Les restaurants s’improvisent à la maison, le home cinéma fait fureur et nous n’avons jamais autant partager nos joies(qui dominent) et nos peines.

Soyez des LUMIERES (à votre façon) pour LES UNS et pour LES AUTRES.
Caroline B.974

Défilement vers le haut