Témoignage

Le jour où mon fils de 19 ans a décidé de se faire vacciner

C'est un bon coup de masse que j'ai reçu sur la tête ! J'ai commencé à faire le tour de tous mes combats pour la vie, soif de liberté et d'indépendance, j'ai suivi très tôt, à l'arrivée du Covid, toutes les pensées, les analyses, les conseils des médecins, des scientifiques et épidémiologistes en controverse des décisions gouvernementales.

J'espérais me tromper et quand je m'égarais dans cette pensée unique qui se profilait, mon cœur se dirigeait toujours vers ses appels à l'éveil, à la réflexion, au bons sens, à la connaissance, à la guidance, la liberté de choix, d'être unique, les élans de solidarité m'ont parlé et petit à petit Réinfocovid a été mon collectif, j'ai témoigné l'âme blessée le 30 mai, j'ai écouté Fouché, Perronne, Montagnier, Joyeux, des médecins, des chercheurs émérites qui ont, en mon sens bien sûr, le verbe juste, l'explication limpide, éclairée en connaissance de cause, j'en passe et des meilleurs et que l'on a, au fil du temps, censurés, privés de leur fonction.

Ce sont des pontes en la matière, qui connaissent bien les virus.

Mes proches se sont tournés, guidés par les décisions politiques et financières vers la facilité, la rapidité, le pratique, la soumission, l'obéissance, le mouvement de masse qui accepte ce pass sanitaire, la piqûre qui ressemble à un bonbon parce qu'on est sage et docile. Un bon élève, un bon petit soldat qui continuera à faire tourner l'économie, le tourisme, le pouvoir d'achat, les industries polluantes.

Serai-je piquée pour ne plus envahir les hôpitaux qui agonisent pour maltraitance et finir chez moi, sans médecin prescripteur, en souffrant d'un produit, d'une maladie dégénérative, d'un cancer nouveau, d'une maladie auto immune ???

On a remplacé l'aluminium et/ou rajouté l'oxyde de graphène, agent hautement pathogène mais la majorité ne sait pas ou ne veut pas savoir "On peut mourir à 22 ans après l'injection ! Ah bon !! Non, c’est une blague, Maxime Beltra, c'est une blague ! Oui une "fake news" a dit le politique, parce que le politique il a dit, il a vu, il a tout compris, il sait ce qui est bon pour son peuple et son pays.

Il s'est réuni à Davos, il a suivi Bill Gates mais il n'a pas décidé comme son voisin en Allemagne, en Inde ou en Afrique. Tant pis les médias vont l'encenser, l'ériger et essayer de nous détourner de toute réflexion possible.

On ne cherche plus à comprendre, on suit, on est de beaux moutons cobayes d'un vaccin expérimental à Arn messager, dans une course de survie bourrée de peurs et du «  qu'en dira t'on ». Il faut rentrer dans le moule et encore obéir.

Alors dois-je me faire piquer parce que c'est la seule solution ? Où est passé l’Ivermectine ?? Puisque tout le monde y va, puisqu'on n’a pas le choix !!!

Et si j'attendais et que je regardais...mon fils se fait vacciner 2 fois en 3 semaines d'intervalle ? Ouah, une aberration de plus dans la précipitation pour un brin de liberté soi-disant retrouvée et un travail sauvegardé.

Le monde va voir son peuple modifié, divisé, changé car rien à mon humble avis ne sera plus jamais comme avant. Myocardie, choc anaphylactique, j'espère être épargnée de ces cas graves post- vaccinaux autour de moi et que seul le bras qui fait mal sera le seul retour.

Depuis 3 semaines, je retrouve un sens à mes propres convictions et c'est dans les manifestations pacifistes que je me sens un peu à ma place. Ce mouvement pour l'instant tranquille, pour la liberté, cette marche bienveillante avec des enfants, des infirmières au premier plan qui nous racontent, des médecins qu'on a muselé, des bons vivants proches de la nature mais aussi des trentenaires, des parents plus bruyants qui ont soucis de la génération à venir.

Car on ne nous dit pas, on ne sait pas ce qu'il va advenir de cet engouement pour la vaccination de masse pour le pass ? Luc Montagnier, Professeur émérite qui a vu le danger arrivé avec l'exemple du peuple israélien n'a cessé de nous faire comprendre, avant d'être jeté en pâture, la folie monstrueuse d'un tel projet.

Il faut sauvegarder notre immunité naturelle avec la nature qui se bat pour nous - le virus, s'il n'est pas naturel, est un projet qui touche l'univers, une sélection naturelle peut-être, un changement de civilisation sans doute, une transhumanisation probablement.

Accrochons-nous les survivants, les récalcitrants, les protecteurs, les vaccinés contre leur gré car nous aurons besoin de relever les faibles ou les malades.

Une pensée pour tous ceux qui n'ont plus le sens critique, la connaissance de cause et qui comme mon fils vont se faire vacciner à reculons.

Françoise

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal