Témoignage de :

Le mauvais citoyen

11 décembre 2021

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

D'aucun dirons que je suis un mauvais citoyen. En effet, après presqu'un an de stratégie vaccinale, je ne suis toujours pas vacciné contre le SRAS-Cov-2. Et ils ont bien raison de penser cela de moi ! Car mon égoïsme coupable fait courir un énorme danger à la population française tout entière. Par mon "non geste" je laisse la pandémie se perpétuer. Ils ont raison parler de moi comme d'un ennemi de la société et de me faire reproches. Car la liste de mes culpabilités est longue. Voici ce que l'on pourrait dire de moi :

Coupable de croire que le vaccin avec ARN messager pourrait avoir effets que les vaccins traditionnels n'ont pas,

Coupable de penser qu'un vaccin en phase de test pourrait avoir des effets indésirables à long terme,

Coupable de penser qu'il faudrait se montrer un peu plus humble devant les mystères du vivant que nous pensons maîtriser,

Coupable de voir que des personnes en bonne santé sont tombées malades après l'une ou l'autre injection,

Coupable de privilégier ma santé à celle des autres, santé personnelle qui n'a pas toujours été bonne et que je souhaite préserver,

Coupable de penser que le SRAS-Cov-2 continuera à circuler et que l'humanité s'en accommodera,

Coupable d'avoir de la mémoire et de voir tant de contradictions dans les mesures sanitaires successives, coupable de passer pour un anti-vax alors que je suis à jour de tous les autres vaccins (non obligatoires pour le coup),

Coupable de penser que la plupart des gens font des formes bénignes, voir asymptomatique et qu'ils guérissent du SRAS-Cov-2,

Coupable de voir que les personnes vaccinées attrapent elles aussi le virus et parfois font des symptômes graves,

Coupable de me demander pourquoi ils faut vacciner les enfants de plus en plus jeunes alors qu'ils ne courent pas de risque et sont peu contaminants,

Coupable de devoir faire un test payant pour aller à une réunion de travail, un colloque, en déplacement,

Coupable de penser qu'un test covid, pour aller dans un musée ou une médiathèque avec mes enfants, n'est pas du confort,

Coupable de ne plus emmener mes enfants dans des lieux culturels ou sportifs et de mettre ainsi leur équilibre et leur avenir en danger,

Coupable de ne plus aller au restaurant, dans un parc d'attraction ou au cinéma, et de faire baisser l'économie du pays,

Coupable de penser qu'il est inacceptable d'interdire à un salarié non vacciné de travailler et de gagner sa vie,

Coupable de penser que les soignants ont travaillé sans masque et sans vaccin au plus fort de l'épidémie, et qu'il sont maintenant considérés comme un danger pour leurs patients,

Coupable de chercher des informations contradictoires et d'écouter d'autres voix pour avoir une vision éclairée de la situation, coupable de penser que l'obligation vaccinale est bien réelle puisque la vie sans vaccin est devenue impossible,

Coupable d'espérer qu'un jour on ne nous fasse plus choisir entre la santé et les libertés,

Coupable de me demander pourquoi la stratégie mondiale mise tout sur une technologie vaccinale naissante et sans aucun recul,

Coupable de croire que l'être humain est encore capable de vaincre naturellement une infection.

Pour toutes ces raisons et bien d'autres encore, je suis coupable.

Je présente toutes mes excuses à mes chers concitoyens et j'espère qu'ils me pardonneront ce manque de lucidité.

 

Jimmy

Défilement vers le haut