Témoignage

Le mensonge n’a qu’un temps

Plus il est gros plus il passe inaperçu.
Pourtant, le mensonge n'a qu'un temps.

Pendant que la journaliste en Argentine, Viviane Canosa, ose dénoncer en plein direct du journal télévisé, la propagande sanitaire et médiatique , les mensonges d'états, et appelle au réveil de la population à penser par elle-même,

Pendant que, dans la rubrique faits divers, vos journaux relatent de plus en plus de jeunes, de joueurs de foot, d'ouvriers qui tombent de leur échelle, De pilotes d'avion en plein vol, de femmes enceintes, d'enfants qui s'effondrent d'une crise cardiaque.
Depuis le début des injections expérimentales, tant de crises cardiaques en si peu de temps et sur une population si jeune et en bonne santé.

Pendant ce temps, Monsieur Blachier, virtuose du retournement de veste, nous annonce que finalement, d'après le rapport de l'ATIH (agence qui gère tous les systèmes d'information des hôpitaux, recense toutes les hospitalisations et la raison de ces hospitalisations) ils font le constat suivant : les patients covid représentent 2 % des patients hospitalisés en 2020 . Il nous dit aussi que la grippe tue beaucoup plus que le covid.

Alors, si je comprends bien, tout ce qui a été déversé chaque soir au 20H à travers les médias, toutes les images catastrophes pour mieux saisir émotionnellement, tous ces chiffres sur les nombres de morts, les cercueils, les discours etc.... était-ce un montage, une manipulation au profit d'une propagande ?
À quelle fin, allez-vous me demander encore ?
Aux fins du Grand Reseat, cela vous dit quelque chose la grande réinitialisation des mondialistes ? Dont le but est d'installer une civilisation diminuée en nombre et augmentée en connexion vers un Transhumanisme contrôlé par des élites aux manettes depuis des décennies. Hélas, ce n'est pas un film dans ma tête, ce délire-là devient réalité.

À des fins de celle de vendre bien cher des injections douteuses expérimentales qui semblent tuer de plus en plus de jeunes et de moins jeunes en bonne santé, sans compter les personnes fragiles qui rechutent depuis le début de cette ignominie que d'aucuns avocats internationaux nomment «  crime contre l'humanité »

C'est curieux, cela ne stupéfie qu'une catégorie de la population : celle qui refuse l'injection, celle qui est rejetée, discriminée, suspendue de son travail, jugée complotiste ou fêlée.
Cette partie courageuse de la population qui résiste en manifestant, en réagissant, en écrivant aux sénateurs et députés coupables, en disant un NON ferme et engagé.
Cette partie de la population résistante, indignée, bouleversée, qui agit face au fléau, en attendant que l'autre partie de la population se réveille, revienne à la pensée, à la raison, sorte du déni, et ouvre les yeux sur cette réalité odieuse.

J'ai fait un rêve : Penser et agir tous ensemble face ce que nous vivons d'impensable. Combien de temps nous faudra-t-il attendre encore le réveil ? Combien de doses faudra-t-il pour revenir à la conscience, ou la perdre définitivement ?

Pour nous aussi, croyez le bien, cela a été terrible et si difficile de réaliser que ceux qui nous gouvernent ne nous veulent pas du bien. Nous avons refusé, douté, cherché, et hélas ! nous avons trouvé tant et tant de preuves !

Alors écrire pour certains d'entre nous, est impérissable. Nommer les choses, poser des mots est une sauvegarde de la pensée, une façon de faire trace et mémoire de l'histoire impensable qui se déroule sous nos yeux ahuris et profondément bouleversés.

La posture est douloureuse, coûteuse, mais nous l'assumons car il ne peut en être autrement en fait. Merci Margaret Mead de nous encourager par ses mots :
«  ne doutez jamais qu'un petit nombre de citoyens volontaires et réfléchis peut changer le monde. En fait, cela se passe toujours ainsi. »

Virginia leclercq
Le 11 novembre 2021

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal