Témoignage

Le point Godwin du covid

Connaissez-vous l’expression atteindre le point Godwin dans une conversation ?

Si vous voulez briller en société ça peut éventuellement vous servir. Atteindre le point Godwin dans un débat, c’est atteindre un point de non-retour dans la montée crescendo des arguments pour en arriver au dernier argument massue pour discréditer son adversaire : une référence à Hitler ou au nazisme.
On retrouve ça beaucoup dans les forums sur internet qui fourmillent de débats aussi passionnés que violents. Par exemple une discussion sur le végétarisme ou l’utilisation d’animaux comme cobaye pharmaceutique peut arriver très rapidement au point Godwin, exemple : « Si tu acceptes la production d’animaux dans des univers concentrationnaires tu es un nazi » ou à l’inverse « Ceux qui veulent m’obliger à manger des galettes de tofu sont des SS » Et là, ou la conversation s’arrête ou bien c’est la guerre ouverte, dans tous les cas chacun reste sur ses positions et les vaches sont bien gardées

En tant que fervent militant de la réinformation sur la propagande pharmaceutique quotidienne (vaccins, masques, confinement, traitement précoces, bon vous connaissez la chanson maintenant !) Je me retrouve fréquemment à un nouveau point Godwin de la conversation. Ce point n’est plus la référence au nazisme comme étant le mal absolu mais la référence au complotisme comme étant le summum de l’argumentation pour discréditer son interlocuteur. C’est devenu la norme au cours d’une conversation sur l’intérêt ou l’innocuité du vaccin d’entendre : « Oui mais bon ce que tu me racontes, c’est quand même des trucs de complotistes ! » Et tac, le coup est porté ! Ay, ça fait mal ! Et pendant qu’on se défend de ne pas être complotiste, le but est atteint, on ne parle plus de l’intérêt ou de l’innocuité des vaccins. (Mais est-ce que ça ne serait pas un peu complotiste de penser ça ?? ça devient compliqué…)

Bref, pour être honnête, j’en ai la nausée d’entendre ce mot et même si je l’utilise régulièrement envers moi-même sous forme d’autodérision, je suis épuisé de constater que l’argument du complotisme fait encore mouche et permet tranquillement d’éviter d’aller plus loin dans une conversation au moment même où la réflexion devenait intéressante. Certes les complotistes délirants dans la toute-puissance de détenir des informations inconnues et invérifiables existent, de même que les complots, pour autant l’argument du complotisme permet de limiter le champ de la pensée critique et de diviser pour mieux régner.

Moralité : vérifions nos sources d’information et diffusons les si elles sont dignes de confiance.

Merci Reinfo

Hugo

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal