Témoignage

Les griffes du totalitarisme (message d’une jeune maman)

J'ai 26 ans et je suis maman d'une petite fille. Je suis tombée enceinte avant que la folie ne s'empare de notre monde. L'avenir me paraissait alors paisible, certain et prospère. J'ai vécu le premier confinement enceinte, un peu désorientée et un peu effrayée car le papa de mon bébé était en "première ligne" comme ils disaient (et qui est aujourd'hui le bouc émissaire de la société).

J'ai accouché en pleine période de restrictions sanitaires, comme tant d'autres mamans, en période de port du masque obligatoire qui m'étouffait au travers des contractions, en période de menace de test PCR obligatoire pour bénéficier du droit, pourtant fondamental, de pouvoir accoucher en sécurité à l'hôpital.

Le fait de devenir maman m'a emplie d'un bonheur infini mais également d'une peur viscérale grandissante, alimentée par les messages anxiogènes de propagandes médiatiques et les annonces de restrictions toujours plus fortes aux libertés fondamentales dans... l'indifférence et la soumission générale.

C'est sans doute ce qui m'effraie le plus. L'avenir me semble soudain opaque. J'ai mal à mon pays, j'ai mal pour nos enfants. J'ai mal pour tous ceux qui sentent les griffes du totalitarisme se refermer sur eux et sur leurs êtres chers. Ma petite fille est née et grandit dans un monde où les sourires sont masqués (à la crèche), où les libertés se diluent, où le conformisme et la surveillance numérique deviennent la norme et s'intensifient.

Et... en même temps un monde que je devine plein de possibilités et d'espoir. Les peuples commencent à se lever, à défendre de belles valeurs d'humanité et d'amour. Leur courage m'inspire et me redonne confiance en l'humanité.

Soyons, chacun, une lumière dans l'obscurité.

Florine

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal