Témoignage de :

Lettre à la CNAFC

7 janvier 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Bonjour,

Voici copie de la lettre adressée aujourd'hui à la CNAFC (Confédération des associations familiales catholiques).

Madame, Monsieur,

Nous nous adressons à la CNAFC comme association qui affiche en page d’accueil de son site internet qu’elle « promeut la famille dans la sphère politique et sociale […et est] force de proposition permanente auprès des acteurs économiques, sociaux et politiques, pour que le choix de la famille et l’accueil de l’enfant soient facilités ».

Après recherche sur le site des AFC (associations familiales catholiques), nous ne trouvons pas d'éléments d'information sur la crise Covid. Un de ses membres a été reçu à l’Élysée en octobre 2021, le sujet de la famille dans la crise Covid a-t-il été abordé ? Quelles sont les actions de la CNAFC comme représentant les familles auprès des instances gouvernementales sur :

- la vaccination des 5-11 ans ?

- la vaccination des jeunes de 16 ans sans l'autorisation de leurs parents ? (Populations qui ne développent pas de forme grave de la maladie)

- la pression vaccinale des jeunes adultes ? Avec un produit encore soumis à une autorisation de mise sur le marché conditionnelle, la question demeure : Où est le principe de précaution ?

- la privation programmée de la liberté d'aller et venir pour les non-vaccinés ?

- la négation de la responsabilité personnelle et l'infantilisation des adultes ? Auprès de qui les parents peuvent-ils trouver une information saine et contradictoire pour qu’ils puissent exercer leur choix libre et éclairé concernant la santé, tant physique que psychique de leur enfant ?

- la lente mais certaine dégradation des relations intrafamiliales comme résultat des politiques de distanciation et de culpabilisation massive des personnes en les soumettant au stress d’une potentielle dangerosité de l’autre ? Comment les AFC agissent-elles auprès des personnes qui vont passer Noël seules par « mesure de précaution » ?

Que dit la CNAFC, même si ce n’est pas dans son champ d’action directe :

- de ce qu'un patient peut attendre de son médecin lorsqu'il est atteint du covid au-delà de la recommandation d'appeler le 15 en cas de difficultés respiratoires ?

- de l'interdiction de prescrire certaines molécules pour les médecins ?

- des traitements précoces ?

Nous vous remercions pour les réponses que vous apporterez,

Bien à vous,

Françoise.

Défilement vers le haut