Témoignage de :

Lettre à propos du projet de loi sur la crise sanitaire

2 janvier 2021

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Monsieur,

Je suis une citoyenne de France, attachée aux valeurs de la République, et à ses institutions.

La poursuite de l’état d’urgence sanitaire sous forme « pérenne » inscrit comme il était prévisible la loi d’urgence dans la loi ordinaire.

Monsieur Véran nous a fait savoir que l’examen de cette loi était reporté sine die. Peut-être. Mais à ce jour, il est toujours à l’agenda de l’Assemblée Nationale pour le 19janvier, à 15h et à 21h. Peut-être l’article 6 sera-t-il supprimé, mais je n’ai pas de raison de croire sur parole les personnes qui ont souvent dit une chose un jour et le contraire peu de temps après.

Dans cette loi, la vaccination non obligatoire mais forcée était odieuse. Mais je voudrais que vous preniez en considération les autres articles qui permettent au gouvernement en vertu d’une « menace » de prendre tous pouvoirs sur l’économie, les transports, le commerce, la liberté d’entreprendre etc par simples décrets du premier ministre, du ministre de la santé, des préfets. Pour 6 mois, renouvelables par simple information au parlement.

A quoi servira l’Assemblée Nationale ? Où sera la consultation du peuple ? Quelle sera la différence entre notre pays et la Chine, la Russie ou le pays de Victor Orban ?

A quoi bon voter pour vous qui semblez l’accepter alors que les seuls qui s’opposent à cette loi sont dits d’extrême-droite. Si je veux revenir à une démocratie, faut-il que je vote pour ces partis ? Réagissez, faites respecter notre devise, et la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, si vraiment vous ne voulez pas que cela arrive.

En espérant que cette période festive vous verra réfléchir à ce qui se met en place sur notre territoire, je vous prie de recevoir mes sentiments citoyens.

Défilement vers le haut