Témoignage

Lettre à un ami

Mes chers amis,

 

Actuellement, l'humanité vit une situation incroyable. Pour certains, 2020 est une sale année à oublier et tout ce que nous vivons n'est pas de chance ; pour d'autres, qui se considèrent éveillés, nous vivons actuellement une attaque sans précédent contre l'humanité. Ces derniers sont accusés allégrement de « complotistes » ou « conspirationnistes » par les « autorités » et les médias de masse qui sont de mèche. Mais, il suffit de se pencher sur l'Histoire depuis des millénaires pour voir qu'elle est truffée de complots, de manipulations et d'influences. On pourrait presque dire que c'est le propre de l'histoire humaine ! On peut ajouter que c'est le mot « magique » qui permet de mettre fin au débat lorsqu'on n'a plus d'arguments !

 

Il serait trop long de reprendre la chronologie de tout ce que nous avons vécu, toutes les incohérences, les scandales, les contradictions de ceux qui prennent des décisions pour un plus grand nombre. Souhaitent-ils vraiment le bien-être et la santé de ceux qu'ils sont censés protéger ? Bien sûr, cela sera mis sur le compte de la « situation exceptionnelle ». Les intentions de leurs décisions sont-elles bonnes envers « le peuple » ? Sont-ils vraiment incompétents, dépassés, ou savent-ils au contraire exactement ce qu'ils font ?

 

Il y a quelques mois, tous les membres du gouvernement étaient sur tous les plateaux TV pour nous expliquer et matraquer que le masque est inutile voire dangereux. Les pharmaciens risquaient des amendes de 10 000€ s'ils en vendaient. Il fallait les croire. Aujourd'hui, changement de cap et il faut de nouveau les croire, les enfants de 6 ans encore en plein développement physique, physiologique et psychologique doivent subir cette muselière et s'asphyxier à l'école 8h/jour au moins, avec toutes les conséquences psychosociales que cela engendre. Que nous demanderont-ils de croire ou de faire demain ? Ceci, avec notamment le feuilleton toujours en cours de l'hydroxychloroquine, ne sont que quelques points parmi des milliers, de l'immense canular que nous vivons à l'échelle planétaire. Nous aurions préféré en effet en rire.

 

L'âge médian des décès du covid est de 84 ans, lié souvent à plusieurs pathologies. Les médias ne vous parleront souvent que des plus jeunes pour vous convaincre que c'est dangereux et que vous êtes concerné. Dans la plupart des pays, il n'y a pas eu significativement plus de morts en 2020 qu'en 2019, 2018 ou 2017... Insuffler de la crainte à toute la population est leur stratégie afin de mieux pouvoir nous manipuler et nous faire accepter plus docilement la solution qui sera présentée.

 

Il faut donc cesser d'avoir peur car cela fait baisser le système immunitaire. Pour arrêter d'avoir peur, mon conseil est de couper simplement les sources de peur comme la télévision (comme cette annonce ignoble, hideuse et culpabilisatrice où on explique que des enfants tuent leurs grands-parents s'ils vont les voir et les embrassent. Il faut couper tout cela puis se reconnecter à soi-même.

 

Cette « p(l)andémie » est le prétexte utilisé pour choquer, mettre en état de stupéfaction, de sidération les populations mondiales (le cheptel pour eux), pour mieux les manipuler par la suite, lui faire accepter une nouvelle réalité, une nouvelle normalité contraignante qu'elle aurait refusé sans ce choc. (voir « La stratégie du Choc » de N. Klein)

 

Aujourd'hui, le nouvel axe politique est probablement « Mondialistes (ou Globalistes) vs Souverainistes) ». Les mondialistes contrôlent la quasi-totalité de la classe politique (En France et dans la majorité de l'Europe en tout cas), la quasi-totalité de « l'influence » à travers les médias de masse subventionnés qui appartiennent en France à une dizaine de milliardaires. Ce qu'ils n'ont pas ou du moins pas en totalité et qu'ils cherchent à obtenir et influencer constamment par la propagande médiatique est la population (ou « cheptel » de leur point de vue) ainsi que leur « âme » si vous me permettez ce terme « spirituel » !

 

Je souhaite simplement faire une chose qui me semble en accord avec moi-même dans la situation actuelle. Partager mes convictions sur cette affaire et peut-être faire, sans prétention, à mon niveau, contre-poids aux médias de masse qui diffusent volontairement une propagande néfaste tous les jours.

 

Rendons-nous à l'évidence. Regardez autour de vous en enlevant le filtre médiatique ! Sommes-nous réellement dans une pandémie redoutable ? Y a-t-il des charniers de cadavres dans la rue ? Avez-vous au moins par exemple 20 % de votre entourage décimé par ce terrible virus ?... Non, bien sûr, peut-être quelques cas graves ça et là, quelques-uns qui se disent avoir été malades, fatigués... Croyez-vous en la réalité de cette présentation et de ce narratif officiel du cocktail magique gouvernements/médias ? Ne voyez-vous pas un décalage énorme avec votre réalité ? Croyez-vous qu'il est justifiable de détruire l'économie, de prendre des mesures avec de telles conséquences de santé et psychosociales sur une population ? Soi-disant pour la protéger ?

 

Reconnaissons tous que la peur a pris le dessus, ce qui a permis et permet l'acceptation de mesures que nous n'aurions pas acceptées. Cette peur a été engendrée volontairement et instrumentalisée et c'est probablement le véritable virus, celui dont il faut le plus se méfier. Il y a actuellement plus de victimes de suicide que du Covid, suicides probablement dus en partie au règles contre le Covid...

Je ne nie pas la réalité. Je sais que des personnes sont décédées, ce qui est un drame à l'échelle individuelle ou familiale, et les plus faibles sont bien sûr à protéger, comme ils doivent l'être tous les ans de la grippe saisonnière par exemple, grippe saisonnière qui a fait en passant 70 morts cette année (contre les soi-disant 15 000 annoncés sur des affiches pro-vaccin « antigrippe » les années d'avant, afin d'inciter à se faire vacciner...)

 

Mais il me semble difficile pour quelqu'un dont l'esprit n'a pas totalement été formaté, d'avouer que la situation et les mesures actuelles sont proportionnées au risque réel sur la population. Nous aurions aimé voir les autorités lutter contre le chômage, les inégalités ou la pauvreté avec le même zèle... L'économie est en train d'être détruite, beaucoup sont isolés et désespérés, en grande détresse pour une épidémie qui a causé à peine plus de morts que la grippe saisonnière. Quid de la cigarette ? Du cancer ? Du Sida ? Qui font bien plus de mort... A-t-on mis à l'arrêt nos sociétés ? Où en est la course au vaccin sur le Sida ? Empêche-t-on les gens de sortir parce qu'ils risquent de se faire renverser par une voiture ? Il faut se rendre à l'évidence que l'État, les autorités, ne souhaitent pas forcement le bien du peuple, de la « masse ». Je parle de ceux qui prennent des décisions et non pas les fonctionnaires lambda qui eux suivent les directives « d'en haut » et obéissent. Ceux qui prennent des décisions sont aussi eux-mêmes des exécutants à mon avis. Mais de qui, de quoi ?

 

Chacun doit s'informer car nous vivons actuellement une guerre de l'information liée à une guerre psychologique, manipulation de la peur, démoralisation, développement du désespoir (« il n'y a pas de solution » ou « hors du vaccin, point de salut »)... C'est aussi de mon point de vue une attaque sans précédent contre l'humanité. « Les forces du mal » pourrait être un terme générique que je me permets d'utiliser pour désigner ceux qui organisent cela.

 

Heureusement, des voix s'élèvent pour contrer ce poison. À l'heure où l'on voit se pointer la vaccination, où la propagande est et va devenir massive dans ce sens, où ceux qualifiés d' « anti-vaccins » vont se faire traiter de complotistes et d'irresponsables, mettant en danger les autres, cette lettre n'a pas d'autre objectif que de vous inciter à vous informer très sérieusement sur le principe vaccinal et les dégâts potentiels des vaccins, surtout celui que l'on va nous présenter. Si vous cherchez, vous trouverez. Et vous prendrez la bonne décision. Je vous invite aussi à être ferme dans vos choix de conscience.

 

Notre chance est que nous sommes nombreux, malgré les sondages divers et le matraquage médiatique massif de la propagande vaccinale qui a pour but de façonner l'opinion, la France est un pays où une grande partie de la population est contre les vaccins ou s'en méfie. À juste titre, car des nourrissons à peine nés doivent subir 11 vaccins avec des doses d'aluminium criminelles, un véritable empoisonnement. Comment voulez-vous prouver des années après, qu'un vaccin est responsable d'une dégradation humaine ? Quasiment impossible... Si vous n'avez pas une blouse blanche et 8 ans d'études, on vous dira que vous n'avez aucune légitimité pour parler de santé, de laisser faire certains professionnels dont beaucoup sont corrompus (ou dans un système corrompu) et en lien avec ce qui est appelé « big pharma », l'industrie pharmaceutique. Beaucoup aussi ont tout simplement peur de remettre en cause le protocole de la « Kommandantur » de l'ordre des médecins qui pourrait les isoler et les empêcher d'exercer, donc de continuer à vivre financièrement tout simplement !

 

Mais pas tous ! Heureusement, là aussi, beaucoup de voix de médecins intègres et courageux s'élèvent mais elles peinent à se faire entendre, n'ayant pas le contrôle des outils de diffusion. Il faut aider et encourager ces personnes !

 

Même si vous avez un avis favorable envers la vaccination, les signes actuels des événements que nous avons vécus et dont la vaccination serait la conséquence méritent au moins votre méfiance concernant ce vaccin particulièrement.

 

Si vous avez choisi votre bord, celui de l'amour, de la paix, des sourires, de la confiance en la vie et dans le système immunitaire, je vous invite tout de même à faire votre part de résistance aussi minime soit-elle.

 

Une bonne nouvelle dans cette guerre, c'est que nous avons déjà gagné car la vie ne peut que gagner.

 

Pour finir, je souhaite citer une phrase célèbre paraît-il d'un certain Einstein : « Ne faites jamais rien contre votre conscience, même si l'État l'exige de vous »... J'ajouterais : « Surtout si l'État l'exige de vous »...

 

Bruno Bardiès

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal