Témoignage

Lettre à un Ehpad

 

Je me permets de vous adresser ce mail parce que j'éprouve le besoin de dire certaines choses. Je suppose qu'à l'échelle de vos directives, cela ne changera pas grand chose mais j'espère peut-être questionner votre humanité dans vos éventuelles prises de décisions parce que vous, vous décidez. Nous, nous subissons.

Je ne vais pas vous refaire l'historique de vos mesures prises depuis l'arrivée de ce virus. Je suppose que vous avez pensé faire au mieux. De mon côté, j'ai eu une première fois les larmes aux yeux quand il y a quelques mois, un infirmier m'a demandé de masquer mon enfant de 3 ans pour pouvoir voir sa grand mamie... peut-être direz-vous que je suis trop sensible... probablement, c'est ce qui fait mon humanité. Cette demande m'a choquée mais je l'ai acceptée en silence.

Depuis plusieurs mois, les visites sont réduites à une par semaine pour une durée de 1h et pas plus de deux personnes à la fois.

Est ce décent de ne pouvoir voir ses enfants, petits enfants.. qu'une fois tous les xxx pour respecter le "chacun son tour"?

Bientôt un an que je me révolte dans mon coin, que j'ai la gorge qui se noue, quand je pense à ces protocoles de "gestion" de nos anciens. Je sais pourtant qu'elle est heureuse dans votre résidence parce que votre personnel est chouette, qu'elle mange "comme au restaurant" nous dit-elle. Mais je sais aussi que tout comme nous, elle a besoin de visites, de sorties.

Depuis plus d'une semaine, si j'ai bien compris, elle doit rester dans sa chambre toute la journée (on lui porte son plateau repas), sans visite parce qu'un membre du personnel a été testé positif avec un variant.

Elle a reçu ses 2 injections de vaccins (pour ne pas qu'elle meure trop "jeune"!?). Elle a 97 ans et c'est un rayon de soleil...c'était... parce que là, quand je suis partie, j'ai vu qu'elle avait les larmes qui lui montaient aux yeux. J'ai eu le sentiment de l'abandonner. Et je pleure en vous disant ça... je ne comprends pas comment on a pu en arriver là... A son âge, comme elle le dit très bien, sa "valise est prête pour rejoindre le paradis" alors pourquoi me/nous priver de temps avec elle...

De mon point de vue, ce choix de "gestion" des personnes âgées va à l'encontre de leurs besoins et leur "diminution" est vraiment visible.

Ils ont besoins de VIVRE avant de partir. Ils ont des choses à nous transmettre, autres que le paiement de la note à la résidence...

 

Quand j'observe tout ça, j'ai honte de notre manque d'humanité sous couvert de protéger. J'ai honte pour notre civilisation et je suis triste de ne pas avoir le choix que de supporter cette attente... au risque RÉEL que ma mamie nous quitte sans avoir eu autant de temps qu'on le souhaite tous pour se voir parce que vous avez décidé qu'il en soit autrement.

Questionnez votre conscience, votre subjectivité, vos émotions...c'est cela être Humain ! Cogito ergo sum...

Si vous m'avez lue jusqu'au bout, je vous en remercie.

Bon courage dans vos missions et dans votre vie... en conscience. Et bien sûr, un très grand merci pour tout le soin que vous accordez quotidiennement à nos anciens à défaut que nous puissions le faire avec vous.

 

Stéphanie

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal