Témoignage de :

LETTRE AU PRESIDENT

3 avril 2022

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Monsieur le Président,

Bien que je ne voterai pas pour vous, comme d'ailleurs en 2017, étant viscéralement de gauche, je m'interroge sur le bien fondé de votre souhait de porter la retraite à 65 ans. Comment osez-vous mettre en application pareille décision ? Imaginez vous, un seul instant, une infirmière, une aide soignante ou comme moi une aide médico psychologique travailler jusqu'à 65 ans, avec des horaires décalés, des patients souvent très lourds à accompagner tant physiquement que psychologiquement ? Puis les personnes, à l'instar de moi-même, qui ont commencé à travailler à plein temps dès l'âge de 16 ans (tout juste) ; je parle des générations nées dans les années 60, vont-elles devoir travailler, exercer leur métier durant 48 ans voire 50 ans ????
Un peu de sérieux, Monsieur le Président, d'empathie !
Ne parlons pas des salariés travaillant dans les usines, avec des horaires tantôt de jour, tantôt de nuit !! Je m'interroge : "Vivons-nous sur la même planète ?", prenez-vous la ligne 13 pendant les heures de pointe, y voyez-vous, comme nous, des SDF, continuellement, faisant la manche, nous demandant de l'aide ? NON. Vous pensez aux Ukrainiens, c'est une chose importante certes, mais pensez-vous un seul instant aux médecins, aux infirmières, aux aides-soignantes, qui pour avoir refusé l'injection, se sont vus mis au ban de la société, sans ressource, ni plus aucun travail ; des non-citoyens, que vous vous vantiez, non sans arrogance, de vouloir "emmerder" ! Votre gouvernement est répressif, voire maltraitant à l'égard du peuple en général. Puis franchement, pas un seul représentant de votre gouvernement pour les obsèques du Professeur Luc Montagnier, dont j'admire les travaux (prix Nobel de Médecine en 2008), c'est super choquant, d'un irrespect total. Par contre, Mr Véran était bel et bien aux
obsèques de Jean-Paul PERNAUD. J'espère que vous me répondrez, sans langue de bois, ce dont je vous en remercie par avance.

Cordialement, Dominique TESCHER SOUSSY

Défilement vers le haut