Témoignage

LETTRE AUX PARLEMENTAIRES

Prenons la plume pour défendre nos libertés ! texte à adresser aux élus du parlement...

 

Madame la Députée, Messieurs les Députés des Ardennes

 

Vous avez été élu(e) en qualité de représentant du peuple français en charge de voter la loi et de contrôler l'action du gouvernement.

En matière de santé publique, la loi qui protège l'individu s'est construite au fil des siècles. De cette histoire, je retiendrai un principe du code de Nuremberg qui a largement inspiré les législations de toutes les grandes nations : pas d'expérimentation sur l'être humain sans consentement libre et éclairé !

 

Au moment où vous scellerez un moment qui deviendra, j'en suis sûr, historique, je souhaite, en toute conscience, vous poser les 2 questions suivantes :

 

1- Un État qui veut imposer par tous moyens coercitifs, comme "on" nous le demande, un traitement qui n'a pas encore satisfait aux étapes nécessaires à l'obtention de l’Autorisation de Mise sur le Marché ne viole-t-il pas ses propres lois ? est-ce bien pour vouloir cela que vous avez été élu ?

 

2- Un État où des cinémas proposent, au milieu de l'été, des séances à accès restreint aux personnes non vaccinées (celui de mon quartier le fait déjà) et leur interdisent l'accès aux autres est-il encore un État démocratique ? N'est-ce pas cela que nos livres d'histoire appellent des régimes d’apartheid ? Est-ce vraiment cela que vous vous apprêtez à voter ?

 

Il est important pour la France mais aussi pour vous-même, Madame la Députée, Messieurs les Députés, de faire le bon choix.

 

En effet, chaque individu ou chacun de ses proches, qui a déjà subi, ou qui subira demain, des effets délétères de ces thérapies géniques pratiquées en masse sans aucun recul risquera de se tourner alors ; vers ceux qui auront permis cela pour leur demander des comptes.

De même, chaque individu qui sera victime, au pays des droits de l'Homme, d'ostracisme, de discrimination, de ségrégation, risquera de se tourner vers ceux qui auront permis cela pour leur demander des comptes. Je m'étonne d'ailleurs que le Président du Conseil constitutionnel qui devrait montrer une certaine sensibilité sur ce sujet "saignant" n'ait pas incité tous les pouvoirs publics à davantage de prudence...

 

Voilà ce que je voulais vous dire Madame la Députée, Messieurs les Députés.

Le vaccin ? pourquoi pas, mais pour ceux qui en ont besoin et qui en décident ainsi en pleine conscience.

Mon médecin me le déconseille et je veux m'en remettre à son jugement. Les libertés n'ont-elles pas été suffisamment malmenées ces dernières années ? La France a-t-elle vraiment besoin de cette fracture sociale supplémentaire ? Un peu de bon sens et d'humilité ne nous feront pas de mal. Bien respectueusement Un citoyen, moins libre ? moins égal ? que les autres ?

 

J'espère pouvoir compter sur vous pour le rester autant.

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal