Témoignage

Lettre de mise au point

J'écris aujourd'hui pour faire une mise au point.
Je suis une maman, une femme, une sagefemme, une citoyenne. Mais aujourd'hui, pour beaucoup, y compris mes proches, je suis une complotiste.
Je vais essayer d'être factuelle.
Je crois à l'existence du covid. Je ne connais pas son origine et je m'en tape.
Je constate juste des faits : Nos libertés ont été grignotées. La démocratie souffre et la société se fissure.
Alors je me questionne.
Cette maladie est-elle si mortelle qu'on nous le dit ? Oui elle va l'être. Elle va l'être par toute la pauvreté, les dépressions, les pertes d'espoirs, l'isolement que les politiques dites sanitaires impliquent.
En revanche a-t-elle tuée tant que ça ? 100000 morts ? Oui mais qui ? De quoi ?
par rapport à quoi ? Une personne qui décède à 90 ans du covid, c'est bien sûr triste. Mais factuellement cette personne meurt au-delà de l'espérance de vie en France, et donc probablement allait mourir à un moment ou à un autre de ça ou d'autre chose. Par contre le drame c'est que ces personnes sont décédées seules.
Ça devrait poser question sur le bienfondé des décisions prises.
Et ces attributions de décès au covid, ? réalité ? Un cancer en phase terminal entre dans les stats des décédés du covid parce qu'il a un test positif.... Ça me questionne, pas vous ? Et les primes à chaque déclaration de décès covid...
Et quand on se pose des questions, on cherche, on se renseigne et on se rend compte que la surmortalité liée au covid n'est pas une réalité sur le plan démographique.
L'autre question qu'on peut se poser légitimement c'est savoir s'il y aurait eu autant de morts si on avait soigné les gens avant qu'ils n'arrivent aux urgences trop tard pour certains. Alors on va vous dire qu'il n’y a pas de traitements, on vous l'assène.
La vérité c'est que des médecins, des équipes ont tenté des traitements et ont eu des effets positifs. Et à ceux qui disent que les études n'existent pas et bien quand on se questionne et qu'on cherche : on trouve les études.
Une autre question, le vaccin. Un vaccin en un an ok pourquoi pas. Mais une vaccination massive voulue pour un produit en phase expérimentale ? Les mêmes qui refusent d'utiliser des traitements parce que certaines études ne sont pas probantes, n'hésitent pas à vacciner avec un produit dont la phase expérimentale est en cours. Cette volonté du tout vaccin me questionne.
Une vaccination des enfants alors que le covid n'est pas une maladie pédiatrique ?
Et la maltraitance... Le masque pour les enfants. Pourquoi ? Le masque en plein air, pourquoi ? Un pass pour les concerts les voyages, pourquoi ? L'enfermement de nos vieux, de nos jeunes pourquoi ? L'absence de débat contradictoire, la pensée unique, le couvre-feu, les attestions de ci de là ...Tout cela est justifié ? Acceptable ?La politique anxiogène menée par l'état, les médias, ne vous posent pas question ?
Moi si. Une épidémie de tests positifs ça me questionne surtout quand on voit les conséquences que les décisions prises auront.
La censure... Ça ne vous surprend pas ?
Vous ne vous posez pas de questions, ça vous regarde. Mais pourquoi les gens qui s'en posent vous dérangent tant ? Pourquoi nous catégoriser de « complotiste ».
Parce qu'on pense ? Qu'on s'interroge ? Alors c'est un compliment.
Voilà, je suis juste une femme, une maman, une citoyenne qui se questionne. Je n'ai pas toutes les réponses, mais j'en ai quelques-unes. Et ce n'est pas parce que je ne veux pas de ce vaccin, parce que je ne veux pas de test alors que je ne suis
pas malade, parce que je ne veux pas porter de masques, parce que je ne veux plus que mes enfants en portent, que je porte un jugement sur ceux qui appliquent et croient en tout ça. Chacun fait ce qu'il veut, ce qu'il peut. Je vous respecte, respectez-moi.
Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire.
Marie Comte

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut
Aller au contenu principal