Témoignage

Lettre député – loi extension du pass sanitaire

Le projet de loi d'extension du pass sanitaire passera à l'Assemblée en accéléré à partir de mardi 20 juillet. Voici un modèle de lettre adressé à un député. Personnellement, je l'ai envoyée sous pseudonyme.

---

Madame, Monsieur le Député(e),

Le projet de loi présenté lundi dernier par le Président de la République est alarmant. Je compte sur votre engagement pour être présent dans l'hémicycle et, je l'espère, pour faire barrière à cette loi qui est la plus liberticide jamais enregistrée depuis le début de la 5e République.

Elle est contraire aux valeurs inscrites sur les frontons de nos institutions. Liberté. Les libertés fondamentales sont imprescriptibles c'est-à-dire qu'elles ne sauraient être soumises à des conditions. Egalité. A partir du moment où elle est remise en question, la porte est ouverte à toutes les dérives discriminatoires. Fraternité. Une division de plus entre les citoyens, reléguant une frange de la population à un statut de sous-citoyen.

L'intolérance grandissante dans les médias est troublante. Tous les ingrédients du processus du bouc émissaire sont présents. Propos haineux, accusation des non-vaccinés d'être la source de tous les maux, d'être une menace pour autrui, mise au ban de la société, sanctions pour ceux qui n'appliqueraient pas les contrôles. Ne disons pas les choses à moitié : il s'agit d'un point de rupture car il inscrirait dans la loi un système discriminatoire. Ne mettons pas le doigt dans cet engrenage dangereux. Ce qui justifierait ce système autoritaire en justifiera d'autres, de plus en plus autoritaires.

La proposition de loi introduirait un contrôle permanent des individus, vaccinés et non vaccinés. Ce serait un changement profond de notre manière d'être en société. Ce serait une sorte de dressage collectif qui obligerait chacun à justifier de son identité, et de son état de santé. Ce serait une source de conflits permanents.

Il a été dit que le projet de loi n'impacterait pas la vie quotidienne des Français. Lorsque l'on s'attaque à la liberté de circuler, à la liberté de commercer, à la liberté de travailler, cela n'impacterait pas la satisfaction des besoins de base de chacun ?

J'insiste sur le caractère injustifié de la mesure dite sanitaire. Selon l'OMS, la vaccination obligatoire pour les personnes en bonne santé n'est pas justifiée. Leur immunité les protège contre la maladie. Par ailleurs, le vaccin n'empêche pas la transmission. Ensuite, le principe de consentement aux actes médicaux veut qu'aucune substance, particulièrement celles en phase de recherche, ne peut être imposée à une personne sans son consentement libre et éclairé. Pour rappel, les vaccins anti-covid-19 sont sous AMM provisoire jusqu'en 2023. Enfin, les craintes des Français sont entendables. Des effets secondaires graves et permanents sont enregistrés. Je vous invite à vous renseigner auprès de la pharmacovigilance européenne (EUDRA) à ce sujet ainsi qu'aux dernières recherches scientifiques.

Je vous écris par solidarité avec les soignants qui se sont engagés avec des moyens limités dans cette crise et qui sont remerciés d'une manière écœurante et, parce qu'après avoir discuté avec de nombreux concitoyens, je me rends compte qu'une bonne partie de la France est sous le choc suite au discours du Président.

Alors je compte sur votre appréciation de la situation et vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

 

La crise du Covid 19 est venue
bouleverser votre quotidien ou celui d’un proche ?
 Racontez-vous, racontez-nous ces moments
avec vos propres mots…

Je veux témoigner ...

Autres témoignages

Défilement vers le haut Aller au contenu principal